En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

En France

Retour > Zoom

« Best of » veille de septembre 2014 : prédire, simuler et procéder

Comment prédire les tapures de trempe ou les maladies agricoles ? Comment inspecter les fuselages en composite ? Quels sont les nouveaux produits et procédés en assemblage, en traitement de surfaces, en robotisation ? Quelles sont les grandes tendances de la simulation numérique ? Les réponses sont dans ce nouveau « Best of » veille du Cetim à déguster … sans modération.

 

Côté prédiction et simulation, le nouveau « Best of » est riche en nouveauté. À l’honneur (notre photo), la simulation pour prédire les profils trempés, les structures et les contraintes résiduelles, pour estimer les risques de tapures et proposer les solutions pour les éviter, pour anticiper les déformations des pièces à la chauffe et compenser les variations d’entrefer.

Ce nouveau numéro fait le point également sur les trois grandes tendances en simulation numérique qui ressortent du derniers congrès Nafems qui s’est tenu à Paris les 4 et 5 juin 2014.

Côté agricole, les chercheurs espagnols utilisent des drones faisant des images haute résolution thermiques, multispectrales et hyperspectrales pour détecter les oliviers infectés par la verticilliose dès les premiers stades de la maladie. De leurs côtés, des chercheurs grecs, chypriotes et israéliens ont développé un robot agricole pulvérisateur télé-opérable. Muni de lunettes pour la réalité augmentée, l’opérateur pilote à distance un robot Summit XL avec des manettes d’une console Playstation 3.

Pour les fuselages en matériaux composites, USL a mis au point un contrôle ultrason robotisé avec deux robots Stäubli 6 axes et des ultrasons par balayage transmis par des jets d'eau.

Côté procédés, les résultats du projet français Izac de revêtement innovant, porté par Lisi Automotive, avec Coventya, Galvanoplast/Zindel, Lisi Aerospace, Safran et le laboratoire Utinam, sont encourageants. Le ZnFe électrolytique est en phase pilote chez Coventya à Villeneuve.

Enfin, la nouvelle vis fluoperceuse Pentadrill de Betzer permet l’assemblage de tôles métalliques. La vis est mise en place par rotation à haute vitesse et pression. La rotation engendre un échauffement de la tôle conduisant à son ramollissement, puis au perçage. Lorsque la pièce refroidit, l’assemblage devient solidaire de la fixation, ce qui limite les risques de desserrage. L’assemblage peut être réalisé en moins de trois secondes. Après un démontage, les tôles peuvent être à nouveau assemblées avec une vis métrique traditionnelle.

 

Retrouvez le détail de ces innovations en accès libre dans la Mécathèque du Cetim. Pour y accéder devenez membre de notre site. C'est gratuit !

(03/10/2014)

Voir tous les articles

Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation. Innovation : Votre projet innovation cofinancé par le Cetim