En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

En France

Retour > A la une

Usinage assisté par cryogénie : une étude compare l’azote et le CO2

Pour répondre aux interrogations des spécialistes de l’usinage de matériaux difficiles, le Cetim a comparé les performances de trois technologies disponibles d’assistance par cryogénie.

 

Qui de l’azote, du CO 2 liquide ou du CO 2 supercritique est le fluide le mieux adapté lorsqu’il s’agit de refroidir un outil-coupant en pleine action ? Un ouvrage de la collection Performances du Cetim intitulé « Étude comparative du fraisage par usinage cryogénique » apporte des éléments de réponse concrets, basés sur une étude objective ! 

Avec l’évolution des matériaux à haute résistance et réfractaires dans le médical, l’aéronautique et l’énergie, plusieurs pionniers ont décidé d’explorer une alternative originale à la lubrification classique : l’usinage assisté par cryogénie, offrant l’avantage majeur d’améliorer la durée de vie des outils grâce à la possibilité de refroidir très efficacement l’arête de coupe.

 

Trois solutions passées au crible

Si deux technologies, utilisant respectivement le gaz carbonique et l’Azote, coexistent et sont aujourd’hui diversement utilisées, en l’absence de références publiées sur le sujet, il est difficile de les confronter. Cette étude comparative portant sur le fraisage assisté par cryogénie a pour but d’établir une comparaison technique de trois technologies disponibles : Azote liquide Dry to Fly, Cool Clean Technologies, Fusion Coolant Systems, sur un cas d’application de fraisage d’ébauche d’un alliage de titane.

L'étude réalisée détaille très précisément les conditions expérimentales, la matière usinée, les machines-outils mises en œuvre et toute l’instrumentation utilisée, sans oublier l’étape du montage, et se focalise sur un élément clé : la durée de vie de l’outil. Résultats : quelle que soit la technologie, l’assistance cryogénique permet un gain de durée de vie significatif, jusqu’à 130 % par rapport à l’usinage sous émulsion, avec une durée de vie de l’outil jusqu’à six fois supérieure !

 

Le rapport Performances « Étude comparative du fraisage par usinage cryogénique » est disponible en téléchargement sur notre site, rubrique « Mécathèque ».

Retrouvez également l’usinage cryogénique par azote mis en œuvre dans le projet Dry to Fly en vidéo sur la chaîne Youtube Cetim France.

(27/11/2019)

Voir tous les articles

Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation.