En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

En France

Retour > A la une

Fabrication additive : les experts mondiaux de la normalisation se retrouvent au Cetim

Les comités de l’organisation internationale de standardisation ISO et américain de l’ASTM tiennent leur rencontre annuelle sur la normalisation en fabrication additive au Cetim du 16 au 20 septembre. Une semaine riche de travaux pour l’harmonisation des pratiques de cette technologie !

 

La communauté internationale de normalisation en fabrication additive s’offre une nouvelle résidence. Orchestrée par l’Union de normalisation en mécanique (UNM), avec le soutien du Cetim, la semaine annuelle de travail des comités américains (ASTM 42) et de l’Organisation internationale de standardisation (ISO / TC 261) se tient en effet à Senlis sur le site du Centre à partir du 16 septembre. Fabricants, supports techniques, utilisateurs, universitaires, porteurs de politique publique, pôles de compétitivité, représentants d’autres comités de normalisation impactés par la fabrication additive, ce sont plus d’une centaine d’experts, rassemblant un large spectre, qui se rassemblent pour faire avancer ensemble la normalisation dans ce domaine à fort potentiel.

 

Une histoire d’harmonisation

En bonne intelligence, l’ISO et l’ASTM ont décidé dès 2011, viaun accord cadre, d’élaborer conjointement des normes internationales. Une alliance de raison pour un sujet particulièrement stratégique. En représentant la France à l'ISO/TC 261 et du CEN/TC 438 (comité européen), la commission UNM 920 permet aux parties prenantes françaises de s'impliquer auprès de 22 autres pays. Illustration de cette coopération internationale pilotée par la France avec la norme NF EN ISO/ASTM 52901, publiée en octobre 2018 et dédiée à l’achat des pièces : à l’origine norme française, elle a été portée à l’international pour ensuite être acceptée par les comités international ISO et américain ASTM, puis par le comité européen CEN. Ce qui en fait une des premières normes applicables mondialement puisque commune aux trois organismes. Le respect de cette norme permet ainsi aux industriels de pénétrer toutes les frontières.

 

La fabrication additive sous toutes les coutures

Pour aller encore plus loin, cette collaboration fructueuse s’intensifie cette semaine avec un programme de travail riche : pièces types normalisées, contrôles non destructifs, prise en compte de l’environnement, de la sécurité et de la santé pour l’utilisation de matériaux métalliques, spécifications pour la conception du procédé de fusion sur lit de poudre, numérisation, post-procédés… Les thématiques abordées touchent aussi bien aux matériaux, aux procédés, qu’aux marchés comme le médical ou l’aéronautique et le spatial, ainsi qu’à la qualification des personnels.

Le Cetim anime en particulier une instance commune à l’ISO et l’ASTM et dédiée aux méthodes d’essai. Une implication qui ne s’arrête pas là puisque le Centre contribue également à l’élaboration des normes ISO / ASTM 52911-1 et 2 « Fabrication additive – Conception - fusion laser sur lit de poudre » désormais disponibles pour tous les industriels au niveau international.

(16/09/2019)

Voir tous les articles

Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation. Innovation : Votre projet innovation cofinancé par le Cetim