Efficacité énergétique

Ref : PROREFEI

Devenir référent énergie en industrie

La mise en place d’une stratégie d’efficacité énergétique est un véritable levier pour gagner en compétitivité. Le parcours PROREFEI vous apportera les outils nécessaires et des méthodes pratiques qui vous permettront de réaliser jusqu’à 20 % d’économie sur votre facture énergétique annuelle.

Présentation de la formation

Objectifs pédagogiques

A l’issue de la formation, les stagiaires seront capables de :

 

  • identifier les missions du référent énergie en industrie et les acteurs contribuant à la stratégie énergétique de l’entreprise ;
  • identifier et hiérarchiser les postes de pertes énergétiques au sein de leur établissement ;
  • concevoir, coordonner et mettre en place des actions de maîtrise de l’énergie ;
  • suivre et analyser des indicateurs de performance énergétique (IPé) ;
  • argumenter sur la démarche de performance énergétique au sein de l’entreprise ;
  • assurer une veille sur les meilleures techniques disponibles au regard de son activité.

Méthodes pédagogiques

Un suivi sous forme de tutorat vous sera proposé tout au long du parcours. Pour la phase présentielle : brain storming, exercices, quiz, cas pratiques, jeu de rôle et mises en situation seront utilisés. Un accompagnement en entreprise est prévu avec un formateur spécifique (2,5 jours d’appui du formateur par stagiaire) pour asseoir vos compétences en termes d’outils, de méthodologie et de gestion de projets énergétiques.

Moyens d'évaluation

Des exercices d’applications, cas pratiques et quiz sont proposés tout au long de la formation. Une évaluation des acquis de la formation présentielle est prévue sous forme de quiz à distance.

Profil du formateur

Ingénieurs en efficacité énergétique industrielle intervenant dans les domaines de la maîtrise des consommations énergétiques ou d’audits des sites industriel et des procédés, accompagnant également les entreprises pour des projets techniques et organisationnels d’améliorations énergétiques, ou pour la mise en place de Systèmes de Management de l’Energie.
Formateurs habilités par l’ATEE, porteur de ce programme, pour remplir les fonctions de formateur-tuteur et de formateur-accompagnateur.

Personnel concerné

Personnes ayant en charge la responsabilité « énergie » dans l’entreprise ou souhaitant l’acquérir. Sont notamment concernés : les responsables de production, maintenance, qualité-sécurité-environnement, travaux neufs, achats, chefs d’entreprise.

Pré-requis

Avoir déjà réalisé et nous transmettre un état des lieux énergétique sous la forme d’un pré-diagnostic, d’un audit de type volontaire ou réglementaire ou une revue énergétique en cas de certification iso 50001. Sinon, il conviendra de remplir un questionnaire de situation énergétique à partir d’un canevas fourni et de le communiquer au formateur-tuteur en charge de votre ou vos stagiaires. Formateur et équipe pédagogique sont bien sûr soumis au respect de la confidentialité des données transmises.

Le programme de la formation

L’ensemble du parcours est constitué d'un MOOC (formation à distance pour réviser ou acquérir les connaissances théoriques fondamentales de l’efficacité énergétique en industrie - durée 6 heures), d'une formation en présentiel de 2 jours sur le rôle et le positionnement du référent Energie et l'identification des acteurs pour se familiariser avec une méthodologie d’actions et d'un accompagnement individuel en situation de travail (mise en œuvre concrète des actions d’économies d’énergie) : 2,5 jours  d’appui par un formateur accompagnateur.

Le programme de la formation en présentiel est donné ci-dessous :

 

  • Structuration de la démarche d’efficacité énergétique
    • Identifier les missions du référent énergie en industrie.
    • S’approprier la démarche de gestion de l’énergie et identifier le rôle, la responsabilité des différents acteurs y contribuant.
  • Les bilans énergétiques thermiques et électriques
    • Comprendre l’intérêt des bilans énergétiques et les interpréter.
    • Comprendre l’importance de réaliser différentes mesures physiques.
    • Identifier les pertes et les talons de consommation.
  • Achats d’énergie
    • Comprendre et utiliser les évolutions de la libéralisation des marchés de l’énergie.
    • Identifier les leviers disponibles pour optimiser les achats d’énergie.
    • Repérer les possibilités offertes par les contrats de maintenance (P1/P2/P3).
  • Principales pistes d’amélioration de la performance énergétique
    • Identifier les actions comportementales.
    • Identifier les actions techniques.
    • Identifier les actions organisationnelles.
  • Pilotage des projets d’économie d’énergie
    • Caractériser les actions de réduction de la consommation d’énergie.
    • Calculer la rentabilité économique des actions.
  • Mesure et suivi de la performance énergétique
    • Identifier et choisir les Indicateurs de performance énergétique.
    • Mettre en place un système de mesure pertinent des consommations.
    • Analyser les données recueillies.
    • Repérer les outils de suivi disponibles.
  • Argumentation sur la démarche de performance énergétique vis-à-vis de la direction et des différents services
    • Élaborer un argumentaire économique, environnemental, social et choisir les moyens adaptés.
    • Associer les contextes climatiques et énergétiques aux enjeux de la maîtrise de la demande en énergie.
  • Mise en place d’une veille sur les évolutions de la maîtrise de la demande en énergie
    • Identifier les meilleures techniques disponibles sur les utilités et sur son secteur d’activité.
    • Repérer les spécificités réglementaires.
    • Repérer les typologies d’acteurs de la MDE en France et les SEE proposés.
  • Élaboration de son plan d’action
    • S’exercer à hiérarchiser les pistes d’améliorations énergétiques.
    • S’exercer à construire son plan d’action, intégrant un plan de comptage et de suivi quantifié des IPé.

 

Possibilité de financement des coûts pédagogiques par le Dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), à hauteur de 100% pour les entreprises de moins de 300 salariés et de 50% pour les autres, dans la limite de 3 salariés pris en charge par entreprise (SIREN) et selon les conditions du Programme, notamment le code NAF.