En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

Matériaux - Procédés

A la une

Vidéo : de nouvelles solutions pour le contrôle et le suivi des déchets nucléaires

Une vidéo en ligne sur Youtube dévoile les solutions mises au point dans le cadre du projet Sccodra, soutenu par l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs.

 

Dans le cadre du programme « nucléaire de demain » des investissements d’avenir, l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), en coopération avec l’Agence nationale de la recherche (ANR) a retenu le projet Sccodra. Démarré en 2017 et doté d’un budget de 2,5 millions d’euros, il développe des solutions pour le suivi et contrôle de la corrosion des composants métalliques pour le stockage des déchets radioactifs.

Dans une vidéo disponible sur Youtube, le Cetim, coordinateur du projet, revient en détail sur ses deux grands volets : le développement d’une technique de contrôle non destructif des conteneurs métalliques de déchets radioactifs à leur réception sur le centre de stockage afin d’en garantir l’intégrité de manière aisée, rapide, fiable et précise, et le développement d’une méthodologie de suivi dans le temps de la corrosion de certains ouvrages métalliques au sein du stockage. Cela concerne en particulier les tubes en acier (chemisage) placés dans les microtunnels où seront stockés les déchets de Haute activité-Vie longue (HA-VL). Là encore, cette méthodologie s’appuie sur des technologies innovantes issues des domaines des CND (Contrôle Non Destructifs), de l’électrochimie et des techniques électriques.

Sccodra est labellisé par le Pôle de compétitivité ViaMéca et réunit le Cetim, les laboratoires Mateis et LVA de l’Institut National des Sciences Appliquées de Lyon (Insa), Origalys Electrochem, VLM Robotics et l’Institut de la Corrosion.

Retrouvez la vidéo « SCCoDRa : Suivi et Contrôle de la Corrosion des composants métalliques » dans la playlist « J’aime » de la Chaîne Youtube Cetim France.

Voir l'ensemble de l'article

Présentation

La maîtrise des matériaux (métalliques, polymères, composites…) et de leur mise en œuvre par des procédés de transformation et d’assemblage sont deux des connaissances clés permettant d’asseoir l’activité du secteur de la mécanique. Les technologies de ce secteur évoluent pas à pas, mais restent critiques pour tous.
Cet axe technologique rassemble des projets concernant : la simulation virtuelle des procédés de fabrication, la mise en œuvre de procédés de fabrication innovants ou l’amélioration de procédés existants, les procédés innovants d’assemblage qu’ils soient mécaniques, par collage ou par soudage, la caractérisation et la définition des conditions d’utilisation de nouveaux matériaux métalliques ou non ainsi que les matériaux ou surfaces nanostructurés.

Technologies prioritaires

Pour aider l'industrie mécanique à anticiper et faire les meilleurs choix stratégiques, le Cetim, avec l'aide de ses parteneraires, a identifié 53 technologies considérées comme prioritaires pour la mécanique d'ici 2020.

  1. Microfabrication
  2. Machines multiprocédés
  3. Machines intelligentes
  4. Usinage assisté
  5. Elastomères fonctionnels
  6. Robotisation des procédés et cobotique
  7. Procédés de mise en oeuvre des composites thermoplastiques
  8. Procédés de formage Near Net Shape
  9. Alliages légers et de titane
  10. Aciers à très hautes performances et superalliages
  11. Formage avancé des tôles
  12. Fabrication additive
  13. Composites thermoplastiques
  14. Protection des surfaces
  15. Soudage sans métal d'apport
  16. Assemblages multimatériaux
  17. Technologies de réduction du frottement
Une question technique, contactez le Cetim : +33 970 821 680 Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation. Innovation : Votre projet innovation cofinancé par le Cetim