En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

En France

Retour > Zoom

Best of veille de juin 2019 : l’IA est partout !

L’intelligence artificielle (IA) tient une place prépondérante dans le Best-Of de notes de veilles du Cetim en juin, avec des applications nouvelles dans la maintenance, la fabrication additive et les  agroéquipements.

 

Si l’on en croit le Best of veille de juin du Cetim, l’Intelligence artificielle (IA) étend de plus en plus son domaine d’applications. Le recueil d’informations piochées dans les notes de veilles publiées en juin par le Centre met ainsi en avant trois nouvelles avancées réalisées grâce à l’IA.

Dans le traitement de l’eau, ce Best-Of retient en particulier le projet Brainium porté par Avnet Silica, ST Microelectronics et Octonion. Ensemble, ils conçoivent une plateforme informatique et un capteur destinés, notamment, à la maintenance prédictive. Brainium a fait l’objet d’une preuve de concept (POC) visant à installer des capteurs vibratoires connectés sur un parc de 30 pompes en collaboration avec un acteur norvégien du traitement de l’eau. Les résultats du POC indiquent une réduction de 70 % des coûts liés aux déplacements des opérateurs de maintenance, pour une économie de 30 millions d’euros par an.

 

Un traitement ciblé des adventices

Dans les agroéquipements, le Français Kuhn, en partenariat avec la société Carbon Bee, a mis au point I-Sray. Dopé à l’IA, ce pulvérisateur réduit la consommation de produits phytosanitaires en localisant les mauvaises herbes et en les traitant de façon ciblée avec le produit adapté. Equipé de capteurs hyperspectraux sur la rampe, le pulvérisateur surveille en permanence la végétation qui va être traitée. L’intelligence artificielle entre en jeu dans l’analyse des images, afin de reconnaître la famille d’adventices à traiter.

De son côté, l’Américain Ajatec emploie l’IA pour augmenter les performances du procédé de fabrication additive par stéréolythographie (SLA). Son travail : identifier et résoudre les éventuels problèmes lors du process pour le piloter en temps réel. Défaillance du matériau photopolymère, changement de longueur d'onde du laser UV, violation de la réaction de photopolymérisation… le moindre dysfonctionnement est détecté par différents capteurs sur la machine et traité par trois algorithmes (auto-apprentissage, prédiction, réaction).

 

Du nouveau dans les préhenseurs

À noter, ce Best-Of revient également sur deux nouveautés originales en robotique : une main robotique souple pneumatique capable de capter la force tactile, la force de glissement et la température au bout de ses doigts et Gecko, un préhenseur qui s’inspire des pattes de lézard pour accrocher les objets sans nécessiter de ventouse.

 

Retrouvez l’intégralité du Best-of veille de juin 2019 sur notre site, rubrique « Mécathèque ». Pour y accéder, il vous suffit de créer un compte gratuitement.

(30/08/2019)

Voir tous les articles

Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation. Innovation : Votre projet innovation cofinancé par le Cetim