En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

En France

Retour > Zoom

TU Chemnitz / Jacob Müller

Best-of veille de janvier 2020 : focus sur la transition énergétique et l'industrie du futur !

Le Best-of veille mensuel du Cetim change de format en 2020. Au programme de ce recueil de notes de veille parues en janvier, des nouveautés liées aux véhicules électriques et hybrides, à l’emploi de l’hydrogène en métallurgie, et à l’industrie du futur.

 

La maîtrise de l’énergie est au cœur du Best of veille de janvier 2020 ! Un best-of qui profite de cette nouvelle année pour réviser sa formule, et met désormais en avant des thématiques clés de l’industrie de demain. Pour cette première mouture de 2020, nos spécialistes de la veille ont ainsi choisi d’explorer les avancées dans les véhicules électriques et hybrides, dans l’hydrogène et dans l’industrie du futur.

 

Des moteurs entiers imprimés en 3D

Le premier chapitre nous apprend notamment comment la fabrication additive constitue désormais une solution d'avenir pour la fabrication de pièces pour moteurs électriques ou même de moteurs électriques entiers. L'université de technologie de Chemnitz (DE) a en effet présenté le premier moteur électrique au monde entièrement produit par ce procédé. Avec des avantages de taille : une masse du rotor réduite de 25% et un moment d'inertie réduit de 23%.

Ces moteurs électriques d’un nouveau genre pourront à l’avenir prendre place dans des véhicules générant de l’électricité à partir d’hydrogène, via des piles à combustible. Dans un tout autre domaine, la production d’acier, Arcelor explore lui aussi les possibilités de l’emploi de ce gaz dans ses usines pour la réduction d’oxyde de fer. Le géant de l’acier a ainsi chargé Midrex Technologies de construire une usine de démonstration pour la production d'acier à l'hydrogène sur son site de Hambourg, en Allemagne. Il utilisera dans un premier temps de l’hydrogène gris (produit à partir de gaz), puis de l’hydrogène décarboné lorsque les capacités des hydroliennes allemandes suffiront.

 

Succès et renoncements dans l’industrie du futur

Ce premier Best-of veille de l’année fait la part belle à l’industrie du futur, et notamment aux premiers retours d’expérience des grands acteurs. À l’image de Boeing, qui a décidé de retirer de la production le système FAUB (Fuselage Automated Upright Build) utilisé dans son usine d’Everett pour l’assemblage des 777. Cette solution employait des robots qui soulevaient des éléments de coque, les assemblaient, les perçaient et les fixaient. Il a montré des faiblesses, endommageait des parties du fuselage ou ne les assemblait pas complètement.

Toujours aux États-Unis, l’US Navy revient également en arrière en rétablissant des interfaces homme-machine classiques après des essais de solutions à écrans tactiles sur des navires de guerre qui se sont révélés augmenter les risques, au point de provoquer un accident maritime à la suite d’un défaut de compréhension du fonctionnement des outils de contrôle sur un de ses navires.

Au chapitre de l’industrie du futur, le Best-of de janvier 2020 revient également sur les derniers développements du constructeur de pompes KSB pour accroître la productivité des groupes motopompes. Parmi elles, KSB Guard : une solution complète de cloud pour la surveillance à distance des pompes. Une unité de capteurs enregistre les données de vibrations et de températures de la pompe, transmises au Cloud via un réseau de téléphonie mobile, en respectant les normes de sécurité les plus strictes.

 

Retrouvez l’intégralité du Best of veille de janvier 2020 sur notre site, rubrique « Mécathèque ». Pour y accéder, il vous suffit de devenir membre gratuitement.

(18/02/2020)

Voir tous les articles

Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation.