En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

En France

Retour > Brèves

+ 3,9 % pour les équipements fluidiques.

Avec un total de facturations à 6,7 milliards d’euros (dont 64 % à l’export) et une croissance en 2010 de 3,9 % par rapport à 2009, l’heure est plutôt à l’optimisme pour les membres de Profluid, l’Association française des pompes et agitateurs, des compresseurs et de la robinetterie. Bien sûr, des écarts notables subsistent entre les secteurs et Jacques Fay, le président de Profluid n’a pas manqué de les souligner lors de la présentation des résultats du secteur le 17 mai 2011 : + 8 % pour les compresseurs, + 9,2 % pour les pompes, mais - 2,2 % pour la robinetterie. L’espoir est cependant revenu puisque, rappelons-le, la chute des facturations en 2009 a été de -13 % en moyenne pour les trois professions. La baisse d’effectifs constatée en 2010 qui avoisine les 4 % accompagne en fait des mesures visant principalement à des gains de productivité. L’innovation, moteur du développement Et les raisons d’espérer ne manquent pas ! « Optimisation des procédés industriels, montée des énergies renouvelables, stockage du CO2, etc., les équipements fluidiques participent au développement de ces nouveaux marchés qui sont des opportunités de croissance pour les équipementiers, estime pour sa part Laure Helard, déléguée générale de Profluid. Les produits sont conçus de manière à réduire l’impact environnemental : diminution de l’énergie consommée et des pertes de matières, recyclage, démontabilité, etc. ». Dans ce domaine, la Directive Ecodesign impose des minima d’efficacité énergétique pour que les produits soient commercialisés en Europe avec un marquage CE. La Directive concerne les moteurs à partir de juin 2011, les circulateurs de chauffage en 2013, bientôt les pompes à eau, demain les pompes pour liquides chargés et les compresseurs. « Les services accompagnant les produits (audits énergétiques, analyse du cycle de vie en vue d’évaluer le coût global des produits) sont autant d’opportunités de développement et de valeur ajoutée pour les industriels », ajoute Laure Helard. Reste alors à modifier l’image populaire du mécanicien qui n’est pas jugée satisfaisante. D’où les difficultés de recrutement rencontrées par les adhérents de Profluid. Autre difficulté, la réglementation française ou européenne qui peut être un frein à l’innovation et à l’exportation, voire même un moteur de délocalisation. Ainsi en est-il de la filière du chromage dur qui, suite au cadre réglementaire de la gestion des substances chimiques et à l’entrée en vigueur de Reach, va être interdit en Europe. Contact : sqr@cetim.fr

(24/05/2011)

Voir tous les articles

Mecatheque
Déployer Trouvez toutes nos études
en un seul clic !
Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation. Cetim - Ressources humaines - Jeunes ingénieurs mécaniciens, consultez nos offres d'emploi