En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

En France

Retour > A la une

Robotique : une porte d'entrée vers le futur

Véritable révolution pour les unes, étape d'une transformation numérique pour les autres, l'acquisition d'un premier robot via le programme robot Start PME (RSPME) a changé le quotidien de nombreuses entreprises. Le 30 novembre 2017 à la maison de la mécanique à Paris, quatre d’entre-elles et des experts mandatés pour les accompagner sont revenus sur leurs expériences et sur les résultats du programme.

 

Lancé en 2013, le programme Robot Start PME peut se targuer d'avoir atteint son objectif : accompagner les 130 entreprises participantes dans l'acquisition d'un premier robot. Mais le programme ne s'est pas arrêté là ! Car en installant un robot, c'est tout le modèle économique et l'organisation même des entreprises participantes qui ont été revus. Et si l’on en croit les quatre industriels et les experts mandatés pour les accompagner venus témoigner le 30 novembre 2017 à la Maison de la Mécanique, à Paris, lors de l’événement de clôture du programme, les résultats sont à la hauteur des attentes !

 

Pallier le manque de candidats à l'embauche

« Nous connaissions une croissance de 5% à 6% par an grâce aux commandes des chantiers navals, explique Jacques Leblais, président de Aluminium Ferri. Mais, quand il a fallu fournir, en plus, des poignées pour l'Harmony of the Seas, l'augmentation de travail de l'atelier de polissage devenait insoutenable. Face à la pénurie de candidats à l'embauche pour ce genre d'activité, l'acquisition d'un robot devenait donc incontournable. La participation au programme RSPME nous a permis d'avancer avec l'expert Thierry Rollet dans une grande sérénité.» Quant à son chiffre d’affaires, il a augmenté de 30% sur le dernier exercice. 

 

Améliorer l'image et la productivité

« Nous travaillons dans un domaine, le tournage-fraisage, dont l'image chez les jeunes est très dégradée, enchaîne Landry Maillet, directeur d'ABCM. Mon ambition était de transformer cette entreprise pour en faire un partenaire de ses clients avec une organisation flexible, polyvalente et efficiente. Avant le robot, nous avons repeint les murs et amélioré la lumière pour changer le quotidien du personnel. Nous avons installé une centrale de traitement des déchets et créé des interfaces avec les systèmes informatiques de nos clients. RSPME nous a aidés à revoir notre organisation et à y impliquer le personnel. Avec l’expert, Philippe Levesque, nous avons requalifié notre besoin, réorganisé la production, l'emplacement des machines et agrandi l'atelier. Nous possédons maintenant cinq cellules robotisées. Nous avons embauché 10 personnes et augmenté notre chiffre d'affaires de 25%. »

 

Diminuer la pénibilité

« L'accroissement de notre activité est allé de pair avec une augmentation de la pénibilité, explique Sylvie Casenave-Péré, présidente de Posson Packaging. Nous nous sommes engagés avec l'appui de l'expert RSPME dans l'acquisition d'un robot pour la palettisation et nous avons aujourd'hui quatre nouveaux projets de robotisation en cours. L'expert nous a permis de mieux nous préparer et de mieux comprendre le rôle fondamental de l'intégrateur dans un processus de robotisation. »

 

Changer d'échelle

« Notre ambition était de produire plus et mieux en passant au stade industriel de la soudure, indique Elisabeth Klein, directrice administrative et financière de CFT Industrie. L'expert mandaté par RSPME a tout de suite mis le doigt sur ce qui n'allait pas au niveau managérial dans notre entreprise. Nous avons alors travaillé avec les salariés sur l'intégration du robot et formé le soudeur pour qu'il puisse prendre en charge cette nouvelle machine. Nous avons aujourd'hui cinq projets de robotisation et tous les salariés sont volontaires pour apprendre à les programmer. L'impact d'un robot dépasse largement la seule productivité car c'est toute l'entreprise qui a été transformée. »

 

Embauches et chiffre d'affaires en hausse

Tous les témoignages vont dans le même sens et les mutations engagées vont bien au-delà de la simple robotisation ! De fait, pour beaucoup, l'intégration d'un robot a servi de marchepied à une numérisation globale de l'entreprise, porte d'entrée vers l'industrie du futur.

Et les résultats sont là ! Selon une étude réalisée auprès des PME inscrites à RSPME, « sur la période 2015-2017, l'accroissement moyen du chiffre d'affaires de ces entreprises participantes a atteint 18% et l'augmentation du résultat net est de 55%, note Pierre-Marie Gaillot, responsable du plateau projet Industrie du Futur au Cetim et chef du projet RSPME. Le robot leur a permis d'augmenter la productivité de 86% et la rentabilité de 68%. 65% des entreprises ont embauché entre 1 et 5 salariés et une cinquantaine d'emplois ont été créés. » Et les prévisions sont encore plus significatives puisque une centaine d'emplois sont prévus à l'horizon 2019.

Retrouvez les résultats de l’étude réalisée auprès des entreprises participantes à RSPME sur le site du programme.

(05/12/2017)

Voir tous les articles

Mecatheque
Déployer Trouvez toutes nos études
en un seul clic !
Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation. Cetim - Ressources humaines - Jeunes ingénieurs mécaniciens, consultez nos offres d'emploi