Euromag

Un contrôle sur-mesure pour des aimants de qualité

Métallurgie
Pour rester compétitif et mieux contrôler la qualité de ses aimants en alliage AlNiCo, Euromag a décidé d’analyser ses pièces en sortie de fonderie. Le bon étalonnage d’une nouvelle machine a nécessité la mise au point d’une méthode d’analyse par spectrométrie d’émission plasma.

Pour rester compétitif et mieux contrôler la qualité de ses aimants en alliage AlNiCo, Euromag a décidé d’analyser ses pièces en sortie de fonderie. Le bon étalonnage d’une nouvelle machine a nécessité la mise au point d’une méthode d’analyse par spectrométrie d’émission plasma.      

  

Située à Saint-Pierre d’Allevard en Isère, commune au riche passé minier et berceau du magnétisme, la société Euromag fabrique des aimants permanents à base d’Aluminium, de Nickel et de Cobalt (AlNiCo). L’alliage est coulé dans des moules en sable Croning représentant la forme de l’aimant à obtenir. Un traitement thermique sous champ magnétique intense confère ensuite les propriétés magnétiques au produit. Enfin, des usinages par rectification donnent les formes définitives à l’aimant. « Nos aimants sont utilisés dans de nombreux secteurs industriels (aéronautique, machines-outils, etc.) et aussi dans l’injection plastique ou la publicité, explique Grégory Masin, responsable méthode et qualité chez Euromag. Pour mieux contrôler la qualité de nos produits en sortie de fonderie, tout en gagnant en coût et en temps d’analyse, nous avons décidé d’analyser nos pièces par spectrométrie par étincelage. » 

 

Un étalonnage délicat 

« Les premières analyses opérées avec cette nouvelle technologie ayant conduit à des résultats différents que ceux obtenus habituellement par fluorescence X, nous avons décidé de faire appel au Cetim pour élaborer une troisième méthode qui nous permette de vérifier les différents résultats obtenus et d’étalonner une nouvelle machine correctement », poursuit Grégory Masin. Une approche spécifique par spectrométrie d’émission plasma a alors été spécialement mise au point par les experts du Cetim pour ce type de matériau très particulier. « En confrontant les résultats obtenus par ces trois méthodes d’analyse, nous avons pu étalonner de manière beaucoup plus précise notre nouvelle machine », note Grégory Masin. Le spectromètre par étincelage devrait être opérationnel très prochainement.  

  

L'atout Cetim  

Le laboratoire de chimie du Cetim de Nantes bénéficie de l’accréditation Cofrac n°1-0037, pour l’analyse chimique des matériaux métalliques (liste consultable sur www. cofrac.fr). Il dispose d’équipements permettant l’analyse chimique « standard » et « sur-mesure » des pièces métalliques.  

  

A propos de Euromag  

Spécialiste des aimants permanents et de leurs applications, Euromag produit des systèmes magnétiques intégrés prêts à l’utilisation : accouplement sans contact, transfert magnétique, tables et rouleaux magnétiques, système de levage, plateaux magnétiques pour rectifieuse, etc. La société a enregistré un chiffre d'affaires de 6,8 millions d'euros.

Fermer
Search Delete

En attente de recherche