Note de veille - Solutions bas carbone pour les tracteurs

Créé le : 10/02/2021

En septembre 2020, le Premier ministre bavarois Markus Söder a annoncé vouloir l’interdiction des moteurs à combustion à partir de 2035. Lors de son témoignage, il pensait probablement principalement à la circulation routière. Mais cela pourrait-il également s’appliquer aux engins agricoles ?

Parallèlement, début 2020, la société de protection des plantes Adama a demandé aux agriculteurs, dans une enquête, de se projeter dans les champs en 2040. 229 agriculteurs ont répondu. La plupart pensent que le diesel est loin d'être obsolète. L’entreprise Adama cite un agriculteur qui résume la situation : « Tout autre moyen que le diesel ne fournit pas assez d'énergie pour effectuer des travaux lourds. L'hydrogène est une alternative coûteuse. Un tracteur électrique n'aurait de sens que pour les travaux de cour et d'étable, le coût initial et de suivi, le manque de fiabilité dans des conditions de froid et le rechargement peu pratique étant dissuasifs.»

Cette note a pour objectif de nous éclairer sur les alternatives actuelles au moteur à combustion chez les constructeurs de machines agricoles. Pour cela, nous présentons un interview du Professeur Pickel, Directeur du Centre européen de technologie et d'innovation (ETIC) de John Deere, réalisé par le magazine Edison. Les innovations bas carbone sont aussi présentes notamment par l’hybridation des tracteurs  ou par l'intelligence du moteur qui adapte en fonction des missions.

SOMMAIRE

  1. LE RETOUR D’EXPERIENCE DE JOHN DEERE EN MATIERE D’ELECTRIFICATION
  2. LES ALTERNATIVES AUX MOTEURS A COMBUSTION DANS LES ENGINS AGRICOLES
  3. TRACTEURS HYBRIDES
  4. TRACTEURS AUTONOMES HYBRIDES OU ELECTRIQUES ET MOTEUR DU FUTUR RESPECTUEUX DE LA PLANETE