Note de veille - La transformation biologique de l'industrie manufacturière

Créé le : 16/01/2020

Une transformation durable de la création de valeur industrielle traditionnelle est essentielle tant pour la société que pour l'économie. Les défis auxquels les entreprises et les individus sont confrontés dans ce contexte sont multiples. Outre le changement démographique, la mondialisation, l'individualisation et la numérisation, l'assurance d'une disponibilité continue des ressources ainsi que la minimisation de l'impact environnemental (par exemple, changement climatique, pollution atmosphérique) sont essentielles. Pour surmonter ces problèmes, les visions d'un circuit complet du métabolisme industriel (économie circulaire) et/ou d'un abandon des ressources fossiles au profit des ressources renouvelables (bioéconomie) ont fait récemment l'objet d'une grande attention.

 

Ainsi l'industrie manufacturière allemande se sent obligée de faire évoluer ses processus, ses techniques et ses organisations en raison de la concurrence mondiale croissante et des exigences de durabilité progressives. Dans ce contexte, les possibilités de plus en plus grandes de la biotechnologie et de l'informatique ont récemment permis à quelques auteurs de développer la vision d'une transformation biologique de la fabrication, un concept qui, jusqu'à présent, n’est pas apparu très concret pour les politiciens, les scientifiques et les gestionnaires. Cette note vise à définir cette transformation biologique et ses étapes vers la biointelligence. Nous présentons aussi les résultats de la première évaluation systématique de la transformation biologique avec l’exemple de l'industrie manufacturière allemande. Une planification de scénarios a permis d’évaluer les technologies clés, de déterminer le statu quo de l'Allemagne et de fournir une prévision des développements potentiels. Dix champs d'action ont été identifiés pour poser les jalons d'une création de valeur industrielle durable.