Fabrication additive et quincaillerie

Créé le : 10/03/2017 - Mis à jour le : 15/11/2017

Suite aux travaux menés par un groupe de travail issu de la profession de la Quincaillerie, plusieurs technologies additives ont été présentées aux industriels, avec leurs avantages, leurs limites et les différentes applications possibles. Il est apparu que deux besoins nécessitaient des études approfondies : la fabrication de composants série et l’optimisation des cadences d’injection de moules d’injection Zamak. Ce rapport revient sur ces besoins et analyse les avantages, les spécificités et l’opportunité d’utiliser les différents procédés : fusion laser, l’impression 3D + Frittage, l’optimisation des moules Zamak…

Auteur : Paul Calves, Cetim

A lire aussi :

Note de veille - Fabrication additive : un corpus de normes solide

Veille normative UNM : fabrication additive - Décembre 2016