Appui à l’industrie

Appui à l’industrie

Opérateur pour les entreprises ayant des préoccupations techniques communes, le Cetim réalise des études et recherches réparties en actions collectives sectorielles demandés et pilotés par des instances représentatives des différents métiers de l’industrie mécanique.
Ce sont ainsi 300 industriels qui s’engagent au travers de cette mutualisation de moyens et de compétences et 25% des financements perçus en taxe y sont dédiés. La concertation avec les organisations professionnelles est ainsi permanente.

Programmes de R&D et résultats d’études

Tous les résultats d’études, y compris celles en cours, sont diffusées via la base de connaissances du Manufacturing : La Mécathèque

Une organisation ouverte à tous les mécaniciens

6

Comités programmes regroupant les professions mécaniciennes

300

Industriels au pilotage des actions

Découvrir la mécathèque

Normalisation

Le Cetim est aussi le pillier de l’effort de normalisation français en mécanique assurant plus de 50% de son financement et un soutien technologique constant avec plus de 210 sièges tenus par ses experts dans les commissions nationales et internationales.

8M€

Assurant plus de 50% du financement de l’UNM

210

Sièges tenus

UNM
La défense des intérêts mécaniciens

La Fédération des industries mécaniques

Le Cetim est aussi le pillier de l’effort de normalisation français en Aux côtés des syndicats spécialisés par produit, métier ou marché, la FIM (Fédération des industries mécaniques) intervient sur des sujets d’intérêt commun aux mécaniciens dont elle se fait la porte-parole auprès des structures professionnelles nationales et européennes. La position de fournisseur stratégique de l’ensemble des filières économiques, la diversité des professions et leur composition, majoritairement des TPE et des PME, ont conduit à mutualiser les moyens et compétences dans le domaine de l'innovation, de la Recherche & Développement et du transfert de technologie par la création de trois centres techniques industriels : le Cetim (Centre Technique des Industries Mécaniques), le Cetiat (Centre Technique des Industries Aérauliques et Thermiques) et l’IS (Institut de Soudure) .

La direction générale des entreprises

Placée sous l’autorité du ministre de l'Économie et des Finances, la DGE a pour mission de développer la compétitivité et la croissance des entreprises de l’industrie et des services. Ceci passe notamment par le soutien et la diffusion de l’innovation et l’anticipation et l’accompagnement des mutations économiques, dans un objectif de croissance durable et d’emploi. C’est l’interlocuteur privilégié des CTI au sein de l’Etat.

Le réseau CTI

Le Réseau CTI est une association loi 1901, qui regroupe les Centres Techniques Industriels et les Comités Professionnels de développement économique, et un membre associé. Cette instance de coordination renforce et facilite la valorisation et les transferts des résultats de recherche.

Les programmes territoriaux

Dans le cadre du plan national lancé par l’État pour l’accompagnement de 10 000 entreprises à l’industrie du futur, le Cetim intervient comme pilote ou partenaire de programmes régionaux.

  • Auvergne - Rhône Alpes

https://ambitioneco.auvergnerhonealpes.fr/aideEco/28/319-etre-accompagne-dans-mon-projet-industrie-du-futur.htm

https://ambitioneco.auvergnerhonealpes.fr/

  • Bretagne

https://www.breizhfab.bzh/

Filtres
Mécathèque Formations Prestations Logiciels Actualités Implantations Événements
Fermer

En attente de recherche