Hydrogène : le Cetim investit 25 M€ pour faire de l’industrie mécanique un contributeur majeur.

Equipements Composants mécaniques Process Transformation des métaux Energie Autres transports Oil & Gas Automobile Aéronautique
03/02/2022

Avec le lancement du projet HyMEET, la filière mécanicienne s’assure la maîtrise technologique des changements qu’impose l’utilisation de l’hydrogène.

L’industrie mécanique intervient à tous les stades de la chaine de valeur « Hydrogène ». Mais pour assurer sa production, sa distribution et son utilisation dans de multiples applications, il est nécessaire d’adapter les produits et notamment les équipements fluidiques ; les tuyaux, réservoirs, compresseurs, pompes, détendeurs, réservoirs de toutes tailles, de tous matériaux et pour tous les environnements.

C’est pourquoi, à la demande des industriels du secteur, le Cetim lance la création d’un centre d’ingénierie et d’essais des matériaux avec un premier investissement spécifique de 11 M€. Implanté en région Pays de la Loire, HyMEET, pour Hydrogen Material and Equipement Engineering and Testing Center, constitue le premier élément d’un plan ambitieux déployé sur les quatre prochaines années. Avec un total de 25M€, il s’agit de doter la mécanique française des moyens et des compétences pour assurer la maîtrise technologique des changements qu’impose l’utilisation de l’hydrogène sous ses formes gazeuses et liquide.

HyMEET appuiera les nombreuses professions mécaniciennes à relever les défis technologiques et économiques pour profiter des opportunités qu’offre ce marché.

  

Christophe Champenois, directeur du projet et Loïc Buffet, d’Airbus présentent, en vidéo sur notre chaine Youtube, les objectifs et les perspectives de ce projet 

HyMEET acteur clé de la filière hydrogène
Icône de fermeture

Retrouvons-nous sur les réseaux sociaux
Fermer
Search Delete

En attente de recherche