En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

Conception - Simulation - Essais

A la une

La fabrication additive des aciers décryptée

Un ouvrage de la collection Performances dévoile les résultats des travaux du Cetim pour évaluer les possibilités de plusieurs procédés de fabrication additive métallique avec des aciers. La clé de la démocratisation de cette technologie.

 

La fabrication additive métallique n’est pas condamnée à rester une technologie élitiste. 

Encore trop souvent réservée à des secteurs bien précis, comme le médical ou l’aéronautique, à des pièces à très forte valeur ajoutée et à des matériaux nobles comme les alliages de titane, de nickel ou de cobalt, elle est généralement considérée comme onéreuse. À juste titre puisqu’une pièce finie produite de cette manière coûte classiquement plus d’un euro du gramme ! Avec ce guide de la collection Performances consacré à la fabrication additive des aciers, le Cetim compte au contraire ouvrir la porte de cette technologie à davantage de mécaniciens et à davantage de secteurs.

 

Un état de l’art précis

Pour cela, le Centre y répertorie tous les facteurs propres à créer des obstacles au déploiement de cette technologie puis dresse un état de l’art documenté des procédés pour la production de pièces très différentes en aciers avec, pour chacun d’eux, les avantages et les inconvénients relevés.

L’ouvrage propose ensuite un complément d’information sur des alliages récemment développés et une synthèse s’appuyant sur un tableau « bilan ». Il permet au lecteur de balayer d’un coup d’œil les possibilités offertes par les différentes machines testées et les applications préconisées pour chacune d’elles. 

Le guide « La fabrication additive des aciers » est disponible sur notre site, rubrique « Mécathèque ».

Retrouvez également l’ouvrage « Fabrication additive métallique – les fondamentaux », en versions française et anglaise dans la Mécathèque, et notre « Zoom Techno » consacré à la fabrication additive sur la chaîne Youtube Cetim France.

Voir l'ensemble de l'article

Présentation

Modélisation et simulation du produit conduisent à une optimisation virtuelle des solutions avant réalisation physique. La tendance est donc à une conception plus performante, en prenant en compte la prédiction de la durée de vie à la fatigue et en optimisant les coefficients de sécurité dans une approche fiabiliste. L’objectif majeur est d’arriver à des délais de développement beaucoup plus courts. Les progrès marquants sont obtenus dans le domaine de la simulation de phénomènes de plus en plus complexes et multiphysiques.
Cet axe technologique rassemble des projets concernant : la conception fiabiliste des produits, la vérification des exigences fonctionnelles et la qualification de la performance, les méthodes d’analyse basées sur le besoin du client, la conception de produits propres et silencieux, la simulation du comportement et du fonctionnement des produits.

Technologies prioritaires

Pour aider l'industrie mécanique à anticiper et faire les meilleurs choix stratégiques, le Cetim, avec l'aide de ses parteneraires, a identifié 53 technologies considérées comme prioritaires pour la mécanique d'ici 2020.

  1. Ecoconception
  2. Tolérance aux dommages en service
  3. Spécification géométrique des produits
  4. Qualification virtuelle (virtual testing)
  5. Conception de produits fiables et sûrs
  6. Interface homme machine
  7. Design et réalité virtuelle
  8. Réalité augmentée
  9. Simulation et optimisation numériques
  10. Chaînage numérique
  11. Conception biomimétique
  12. Big Data
  13. Soudage sans métal d'apport
  14. Méthodes innovantes de conception
  15. Applications techniques mobiles
  16. Cybersécurité
  17. Calcul intensif
Une question technique, contactez le Cetim : +33 970 821 680 Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation. Innovation : Votre projet innovation cofinancé par le Cetim