En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

En France

Retour > Zoom

Best-of veille octobre 2020 : des développements pour la transition écologique et énergétique

Le recueil de notes de veilles du Cetim publiées en octobre met en lumière plusieurs innovations dans la mobilité « verte » et dans l’hydrogène, entre autres.

 

Le best-of veille du Cetim d’octobre 2020 fait la part belle aux innovations techniques liées à la transition écologique et énergétique. À commencer par des nouveautés dans le monde de la mobilité « verte », avec la présentation d’un moteur électrique de nouvelle génération pour véhicules électriques. Mis au point par le Belge Magnax, il propose une nouvelle génération basée sur la technologie à flux axial, qui vise un changement radical en termes d'efficacité, de poids, de taille, de fabrication et de rentabilité. La technologie est destinée aux véhicules électriques à forte densité de puissance et exigence d'efficacité. Toujours dans la mobilité verte, ce recueil de notes de veilles publiées par le Cetim en octobre revient sur les différentes architectures proposées par les constructeurs dans le domaine des véhicules type hybride doux électrique (MHEV), dotés d’une batterie de tension nominale de 48V. A l’architecture dite P1 « historique », s’ajoutent désormais trois autres solutions plus intéressantes en termes de réduction des émissions de C0 2 et d'efficacité.

 

Plus de compresseurs à hydrogène

Le mode de l’hydrogène évolue lui aussi, avec l’émergence de nouvelles technologies de compresseurs. Parmi elles, les compresseurs à liquides ioniques avec des expérimentations chez Xergy et Linde. Le liquide ionique peut en effet remplacer le piston en raison de sa faible pression de vapeur saturante, de la non-miscibilité de l’hydrogène dans le liquide ionique et de ses excellentes propriétés tribologiques. L’hydrogène peut ainsi être comprimé de 5 à 1000 bars, avec une consommation énergétique 25% plus faible que le compresseur à piston et une efficacité élevée de l’ordre de 70%. Des compresseurs à hydrures métalliques - l’hydrogène y est absorbé à basse température et désorbé à haute température – et les compresseurs électrochimiques, basés sur des membranes d’échanges de protons de piles à combustible, se développement également, avec l’avantage de ne nécessiter aucune pièce en mouvement.

 

Matériaux, données, capteur…

Autres sujets retenus par le Best-of veille : les besoins importants des énergies renouvelables (solaire et éolien) en matériaux de structure, la « plateformisation à l’œuvre dans le monde agricole, avec la multiplication des jeux de données produits par divers acteurs, qui poussent la création de nombreuses plateformes digitales dans ce secteur, sans toujours prendre en compte les enjeux économiques et juridiques liés aux données. A noter également, un focus sur le projet Graphosite d’UK Innovation, qui développe un capteur à base de graphène capable de détecter les défaillances au sein des matériaux composites, avec l’objectif de mesurer un défaut dans un sens donné, seulement quand il a lieu, et sur la pièce sur laquelle il est placé.

Le Best-of-veille d’octobre 2020 est disponible en téléchargement sur notre site, rubrique « Mécathèque ». Pour y avoir accès, il suffit de créer un compte. C’est gratuit.

(19/11/2020)

Voir tous les articles

Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation.