En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

Mécatronique - Contrôle Mesure

A la une

fusion laser fabrication additive

R&D en fabrication additive : l’union fait la force !

Des commissions professionnelles du Cetim s’unissent pour confier au Centre des travaux de R&D en fabrication additive par le biais d’études collectives. Les industriels d’horizons divers ont identifié sept sujets prioritaires.

 

Deux réunions, sept sujets d’étude ! Entre juin et septembre 2017, les industriels de la mécanique ont défini les sujets de R&D en fabrication additive confiés à l’avenir au Cetim.

Une vingtaine d’industriels, membres de commissions professionnelles du Cetim (Mécanique industrielle, Travaux publics, Manutention et Levage, Machines agricoles, Découpage-emboutissage, Machines textiles, Forge, Chaudronnerie, Soudage), se sont retrouvés le 22 juin 2017 à Senlis pour organiser l’action collective dans le domaine de la fabrication additive. Leur constat : à la demande individuelle de certaines commissions, le Cetim et son centre associé Cetim-Certec cumulent une douzaine d’études en cours. Parmi les sujets explorés, l’hybridation fusion laser - usinage pour la fabrication d’un moule, la réalisation de pièces de quincaillerie par le procédé d’impression 3D métal (metal binder jetting) et la caractérisation de l’acier 42CrMo4 pour les engrenages destinés à être fabriqués par fusion laser. Lors de cette réunion les industriels ont décidé de mutualiser leurs forces et de lancer deux grands Groupes de travail (GT) : un  « GT Pièces » et un « GT Outillages », avec des pistes de travail pour chacun.

 

Des premières études à lancer

Le 27 septembre 2017 à la Maison de la Mécanique à Courbevoie, une seconde réunion a permis de définir plus précisément les premières études à engager. Il en ressort quatre grands sujets pour le « GT Pièces ». D’abord la poursuite de l’étude « boîte à friser » pour l’industrie textile, avec l’objectif de pouvoir tester très rapidement de nouvelles conceptions de pièces, et le développement d’une nuance de l’acier 42CrMo4 compatible avec la fabrication additive pour bon nombre d’applications mécaniciennes. Ensuite, l’obtention par ces procédés d’un engrenage avec un matériau permettant un durcissement en surface et la réalisation de blocs hydrauliques supportant jusqu’à 450 bars. Le « GT Outillages », quant à lui, a défini trois priorités : l’optimisation du traitement thermique des pièces en acier 17-4PH réalisées par fusion laser sur lit de poudre, le développement d’un acier rapide HS 6-5-2 pour des applications d’outillages à froid et celui d’un acier type X40CrMoV5-1 pour les outillages à chaud.

 

Le Cetim, en lien avec le Cetim-Certec, étudie le programme détaillé et le budget de chacune de ces études. Le total est estimé à un million d’euros.

Voir l'ensemble de l'article

Présentation

La mécatronique concerne aussi bien les produits que les biens d’équipements. Elle permet de concevoir, de valider et de fabriquer de manière intégrée, des fonctions dont les performances sont assurées par un assemblage optimal de composants mécaniques, électriques, électroniques, informatiques ou autres.
En contrôle-mesure, les principaux progrès sont enregistrés dans le domaine du pilotage et de l’adaptation en temps réel du système de production pour garantir la qualité du produit. On note également le développement du pilotage à distance de machines de production via internet, rendant ainsi possible leur partage entre plusieurs industriels.
Cet axe technologique rassemble des projets concernant : la conception mécatronique, l’automatisation et la surveillance des procédés et des produits, la maîtrise de la mesure, la surveillance et la maintenance des équipements en service.

Technologies prioritaires

Pour aider l'industrie mécanique à anticiper et faire les meilleurs choix stratégiques, le Cetim, avec l'aide de ses parteneraires, a identifié 53 technologies considérées comme prioritaires pour la mécanique d'ici 2020.

  1. Méthodes d'analyse de champs et tomographie
  2. Mesure sans contact
  3. Actionneurs hybrides et intelligents
  4. Fiabilité des systèmes mécatroniques
  5. Traçabilité
  6. Communication sans fil
  7. Surveillance et maintenance à distance
  8. Adaptronique, Smart Materials
  9. Contrôle non destructifs multiéléments
  10. Capteurs autonomes et communicants
  11. Gestion des réseaux de communication
Mecatheque
Déployer Trouvez toutes nos études
en un seul clic !
Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation. Innovation : Votre projet innovation cofinancé par le Cetim