En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

En France

Retour > A la une

Analyse de défaillances : quatre journées clés en 2018

Une fois comprise et maîtrisée, la défaillance peut s’avérer un atout clé pour faire évoluer ses produits… Le Cetim organise quatre journées techniques cette année pour partager son expertise et accompagner les projets d’amélioration.

 

Frottement et usure, mauvaise étanchéité, corrosion, nombreuses sont les raisons qui peuvent conduire les pièces à connaître des endommagements, voire des défaillances. Peut-être considérées au départ comme un échec, ces défaillances constituent une expérience grandeur nature donnant l’occasion d’améliorer et de fiabiliser ses produits. C’est ce que démontre le Cetim au quotidien avec des milliers de cas traités depuis plus de 50 ans désormais (cf. un exemple de référence industrielle). Une expérience et une expertise dont le Centre compte partager cette année 2018 avec 4 journées techniques, les 15 mars et 15 novembre à Nantes et les 31 mai et 20 septembre à Senlis.

4 journées dédiées

Coup d’envoi le 15 mars à Nantes avec le cas des défaillances par corrosion. En dépit des avancées scientifiques et des progrès technologiques, elle reste un des cauchemars industriels de ces dernières décennies. La corrosion est responsable d’un grand nombre d’avaries et touche de nombreux domaines. Les causes sont multiples et sa maîtrise fait appel à des compétences variées. Sur ce dernier point, le Cetim compte faire découvrir des outils pour prévenir et guérir ce mal industriel.

Suit le 31 mai à Senlis avec en particulier les plastiques, composites et élastomères. A l’instar des pièces métalliques, ces matériaux sont susceptibles de connaître des défaillances. Jusqu’à provoquer des dysfonctionnements importants. L’identification de leurs modes de défaillances est essentielle, d’autant qu’ils prennent une part grandissante dans les systèmes et équipements mécaniques. Lors de cette journée, les experts exposent leur expérience sur des cas concrets pour anticiper et traiter ces problématiques.

Sur la seconde partie de l’année, la tribologie est à l’honneur et notamment les défaillances par frottement et usure. Les pièces, très souvent en contact et en mouvement relatif dans les systèmes et les équipements mécaniques, peuvent subir des endommagements importants provoquant des dysfonctionnements complets, par exemple par grippage. Comment mener l’enquête ? Un savoir-faire à découvrir le 20 septembre à Senlis.

Enfin, l’étanchéité, avec en particulier les défaillances au niveau des joints élastomères, fait l’objet d’un 4 e rendez-vous le 15 novembre à Nantes. Cette fonction mérite une attention toute particulière car quand les défaillances de ces étanchéités surviennent, les conséquences sont souvent sans commune mesure avec le coût des pièces mises en œuvre. Des diagnostics et des solutions sont au menu de la journée.

Pour consulter le programme complet vous inscrire, rendez-vous sur la page dédiée aux journées techniques Analyses de défaillances 2018

(12/01/2018)

Voir tous les articles

Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation. Cetim - Ressources humaines - Jeunes ingénieurs mécaniciens, consultez nos offres d'emploi