En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

Mécathèque

Veille technologique

Illustration

Note de veille - Jeu des acteurs aéronautiques - Décembre 2017

De nombreux mouvements de restructuration du secteur sont en marche. Après le rachat de Rockwell Collins par United Technologies Corporation (UTC) au trimestre dernier, l’information majeure vient du rachat du programme Cseries de Bombardier par Airbus.

Evidemment, Boeing ne pouvait pas ne pas réagir et, après une série d’acquisitions dans le domaine de l’avion plus électrique, a déposé une offre de rachat pour le concurrent brésilien de Bombardier, à savoir Embraer.

Mais cela bouge aussi à l’Est avec le consortium CRAIC (formé par COMAC et UAC) qui s’est doté d’une structure au niveau des tiers-one avec l’autorisation du rachat de Zodiac Aerospace par Safran et la mise en vente de Mécachrome.

En ce qui concerne les programmes, si les chiffres 2017 ne seront mis à jour que dans la prochaine note, il semblerait qu’on s’achemine vers de nouveaux records en termes de livraisons tandis que les commandes devraient se maintenir à un niveau élevé avec notamment la commande record d’Indigo pour Airbus.

Les backlogs importants devraient ainsi amener de nouvelles augmentations de cadences avec Airbus qui vise déjà la livraison de 63 A320 par mois à la mi-2020.

Une mauvaise nouvelle néanmoins dans l’aviation d’affaire, l’arrêt du programme Falcon 5X suite aux difficultés rencontrées par Safran sur le moteur Silvercrest.

Toujours du côté des programmes, le marché des supersoniques semble actuellement en pleine renaissance avec de nombreux projets portés aussi bien par des acteurs reconnus que par des start-up, mais ces projets semblent pour le moins peu réalistes. En effet de nombreux écueils existent sur le plan technologique et les investissements ne semblent pas à la hauteur1.

Pendant ce temps, le monde des aéronefs à propulsion électrique continue d'avancer, d’autant qu'il est stimulé par l'arrivée d'un nombre croissant d'acteurs et d’après le cabinet Roland Berger, les aéronefs à propulsion électrique devraient rapidement se développer sur les segments de l'aviation générale et des hélicoptères légers.

Mis à jour le 30/01/2018
Créé le 30/01/2018
Cliquez ici pour vous identifier

Contenu réservé
aux cotisants

Note de veille - Jeu des acteurs aéronautiques - Décembre 2017



Guide des technologies prioritaires - Rubrique Mon espace Une question technique ? 03 44 67 36 82 Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation.