En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

Mécatronique - Contrôle Mesure

A la une

Umati se dévoile en démo sur Intercut 2020

Un des 14 ateliers-démonstrations programmés lors de la prochaine édition des rencontres internationales de l’usinage s’attarde sur Umati, le protocole de communication dédié aux machines-outils.

 

Après l’AMB de Stuttgart puis l’EMO de Hanovre, la démonstration du standard d’interface dédié aux machines-outils Umati (pour Universal MAchine-Tool Interface) fait escale à Cluses, pour la nouvelle édition des rencontres internationales de l’usinage. Sur Intercut 2020, les 29 et 30 janvier, le Cetim et ses partenaires : Siemens, le groupe de travail Umati et Fanuc, présentent un démonstrateur opérationnel de ce nouveau standard de communication basé sur le protocole industriel OPC-UA. Au programme, des machines et un simulateur de CN partageant en temps réel des informations de production, ouvrant la voie à des applications de maintenance connectée ou de suivi des consommations énergétiques sur des parcs entiers de machines-outils et de périphériques associés.

 

Un groupe de travail international

Umati est un projet collaboratif international, né d’une initiative du VDW, la fédération allemande des constructeurs de machines-outils. Il regroupe plusieurs partenaires, constructeurs de composants et de machines-outils, experts en technologies de communication et organismes de recherche technologiques. Son objectif est de définir et de diffuser un standard international de connectivité permettant aux machines-outils et à leurs périphériques d’adopter un « langage commun », de pouvoir se connecter aisément à des écosystèmes informatiques spécifiques aux clients, à l'intérieur ou en dehors de l’environnement de production via une interface simple et sécurisée. Le Cetim, en collaboration avec le Symop, est désormais membre du groupe projet international, afin de mieux appréhender ce standard et anticiper ses futurs usages pour les industriels de la mécanique.

Retrouvez plus d’informations sur la démo et sur Intercut 2020 et les détails de son programme sur la page dédiée à l’événement.

Voir l'ensemble de l'article

Présentation

La mécatronique concerne aussi bien les produits que les biens d’équipements. Elle permet de concevoir, de valider et de fabriquer de manière intégrée, des fonctions dont les performances sont assurées par un assemblage optimal de composants mécaniques, électriques, électroniques, informatiques ou autres.
En contrôle-mesure, les principaux progrès sont enregistrés dans le domaine du pilotage et de l’adaptation en temps réel du système de production pour garantir la qualité du produit. On note également le développement du pilotage à distance de machines de production via internet, rendant ainsi possible leur partage entre plusieurs industriels.
Cet axe technologique rassemble des projets concernant : la conception mécatronique, l’automatisation et la surveillance des procédés et des produits, la maîtrise de la mesure, la surveillance et la maintenance des équipements en service.

Technologies prioritaires

Pour aider l'industrie mécanique à anticiper et faire les meilleurs choix stratégiques, le Cetim, avec l'aide de ses parteneraires, a identifié 53 technologies considérées comme prioritaires pour la mécanique d'ici 2020.

  1. Mesure dimensionnelle sans contact
  2. Méthodes d'analyse de champs et tomographie
  3. Communication sans fil
  4. Capteurs autonomes et communicants
  5. Adaptronique, Smart Materials
  6. Actionneurs hybrides et intelligents
  7. Fiabilité des systèmes mécatroniques
  8. Contrôle non destructifs multiéléments
  9. Traçabilité
  10. Surveillance et maintenance à distance
  11. Gestion des réseaux de communication
Une question technique, contactez le Cetim : +33 970 821 680 Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation. Innovation : Votre projet innovation cofinancé par le Cetim