En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

Process

A la une

Fabrication additive : la fusion laser a sa norme

Une nouvelle norme internationale dédiée à la conception pour le procédé de fusion laser sur lit de poudre métallique a vu le jour. Une avancée supplémentaire pour l’utilisation de la fabrication additive.

 

La norme internationale ISO/ASTM 52911-1 « Fabrication additive – Conception – Partie 1 : Fusion laser sur lit de poudre métallique » est désormais à leur disposition. Publiée en juillet 2019, elle spécifie les caractéristiques de ce procédé avec usage de matériaux métalliques et fournit des recommandations de conception détaillées.

Le Cetim a grandement contribué à la rédaction aux côtés de l’UNM et a également été sollicité pour un cas d’étude utilisé en guise de référence. Sa transposition en norme française devrait intervenir avant la fin de l’année.

Les principes fondamentaux de cette nouvelle norme sont applicables à d'autres procédés de fabrication additive… sous réserve que les caractéristiques spécifiques à un procédé soient prises en compte. L’ISO/ASTM 52911-1 fournit notamment un État de l'Art des lignes directrices de conception associées à l'utilisation d'une fusion sur lit de poudre.

Elle a également le mérite de compiler des connaissances sur le procédé et d’élargir le domaine d'application de l'ISO/ASTM 52910, publiée en norme française en décembre 2018.

 

Dissémination de la fabrication additive

Véritable événement, cette publication revêt un caractère stratégique, car la normalisation est garante de la diffusion industrielle de la technologie. Ce référentiel permet en effet de fixer les exigences de qualité, d’établir un langage commun entre les acteurs et facilite les échanges entre clients et fournisseurs.

Fait remarquable, l’Organisation internationale de standardisation (ISO) et le comité américain ASTM ont mis en place un accord-cadre en 2011 qui donne la possibilité d’élaborer conjointement des normes internationales dédiées à la fabrication additive comme le cas ici présent. Un avantage considérable en termes de pénétration des marchés.

C’est l’UNM 920 – créé sous l’égide de l’Afnor et l’impulsion des pôles Viameca, EMC2 et du Cetim - qui assure aujourd’hui le suivi au niveau français des comités internationaux.

Preuve de l’implication importante de la France dans le processus normatif, toute la communauté internationale de normalisation en fabrication additive se retrouve au Cetim à Senlis du 16 au 20 septembre pour une semaine d’échanges et de travaux communs. Un événement organisé par l’UNM avec le soutien du Cetim.

Voir l'ensemble de l'article

Présentation

Chimie, biens intermédiaires, de consommation ou industrie agroalimentaire, ce secteur, très diversifié, est demandeur de compétences mécaniques multiples, matériaux, composants ou organisation.
Le Cetim, référent français en mécanique, propose ses compétences pointues, ou associe ses expertises pour apporter une réponse totalement personnalisée, en conception, fiabilisation de produit ou de process, expertise des défaillances, formation.

Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation. Une question technique, contactez le Cetim : +33 970 821 680 Innovation : Votre projet innovation cofinancé par le Cetim