En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

En France

Retour > A la une

ODySEA, de l’eau et de l’air pour stocker l’énergie

Ce projet collaboratif porté par SEGULA Technologies, l'Ireena, IMT Atlantique et le Cetim vise à mettre au point le premier démonstrateur de stockage d’énergie par air comprimé.

 

L’air comprimé constitue un moyen efficace de stockage massif de l’énergie. C’est ce que comptent bien prouver SEGULA Technologies, l'Institut de recherche en Energie Electrique de Nantes Atlantique (Ireena), la grande École IMT Atlantique (Institut Mines-Télécom) et le Cetim, démonstrateur à l’appui, avec le projet ODySEA.

Écologique et non polluant, issu d’une ressource renouvelable, plus sécurisé que la majorité des autres modes de stockage et acceptant de grandes quantités d’énergie avec des installations de fortes puissances, ce procédé est en adéquation avec les valeurs que porte la transition énergétique. Des freins technologiques et économiques ont cependant jusqu’ici empêché sa démocratisation. Il est notamment nécessaire de résoudre de fortes contraintes thermiques et mécaniques : la compression de l’air le réchauffe et sa décompression le refroidit de façon importante. Le rendement de stockage des solutions existantes reste donc faible : 40% environ.

 

Un démonstrateur à échelle réduite

Le projet ODySEA vise à construire le premier démonstrateur contournant ces limites grâce un principe hydraulique. Il s’agit de pomper de l’eau pour venir remplir plusieurs chambres de compression et ainsi y diminuer le volume d’air jusqu’à atteindre la pression de stockage. On évite ainsi l’échauffement de l’air tout en augmentant le rendement à près de 70%. Pour restituer l’énergie, la chaine de conversion fonctionne à l’inverse. L’air est décompressé à une température constante dans les chambres, ce qui pousse l’eau vers les pompes qui fonctionnent alors en turbine ! Ce procédé a été breveté en 2015 par SEGULA Technologies puis développé au travers de la technologie offshore Remora.

D’une durée de 3 ans, ce projet labellisé par le pôle de compétitivité S2E2 bénéficie d’un financement de l’Ademe. Le Cetim y prend en charge le banc d’essai, depuis la conception jusqu’à l’exploitation sur son site de Nantes. Il étudie notamment le fonctionnement réversible hydraulique et pneumatique du système en mettant à profit son expertise en dimensionnement de réseaux hydrauliques à dynamique complexe. ODySEA s’inscrit dans les priorités du Cetim vis-à-vis du marché de l’énergie notamment sur les thématiques de l’offshore et du renouvelable.

 

Retrouvez plus d’informations sur le projet ODySEA et la technologie Remora en vidéo sur la chaîne Youtube Cetim France.

(26/04/2019)

Voir tous les articles

Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation. Innovation : Votre projet innovation cofinancé par le Cetim