En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

En France

Retour > A la une

La conformité des appareils à pression observée en détail

Structure unique en Europe initiée par le ministère de la Transition écologique et solidaire, l’Observatoire des appareils à pression (Obap) est chargé d’analyser les données de contrôle des équipements installés sur le territoire français. Son premier bilan officiel est disponible pour tous les industriels.

 

C’est une première en Europe ! Dans la continuité du nouvel arrêté du 20 novembre 2017 relatif à la réglementation des appareils à pression, le ministère de la Transition écologique et solidaire a créé une structure inédite : l’Observatoire des appareils à pression, destiné à contribuer à l’évolution des pratiques des industriels et des organisations, et contribuer aux évolutions possibles de la réglementation vis-à-vis de la sécurité des appareils à pression. 

Concrètement, cette entité indépendante est chargée de collecter l’ensemble des retours d’expérience (REX) concernant le domaine des appareils à pression (AP), de s’assurer de la fiabilité des données, de leur traitement et de leur analyse, et de fournir un document annuel de synthèse. « Un travail collaboratif entre six organisations : l’AFGC, le CFBP, le Coprec, le CTNIIC, EDF et Storengy a permis de collecter les REX de contrôle de 400000 équipements sur l’année 2017 », annonce Mohammed Cherfaoui, du Cetim, animateur de l’observatoire. Pour la première fois en France, ces données (anonymisées) ont été analysées et croisées avec les informations du Bureau d’analyse des risques et pollutions industriels (Barpi) relatives à l’accidentologie impliquant des appareils à pression sur l’année étudiée. Les résultats de ces analyses sont disponibles dans le tout premier rapport de l’Obap, remis au ministère le 1 er septembre 2019. L’observatoire y délivre ses conclusions et formule 10 recommandations, qui serviront de base aux futures actions du Ministère et des autres acteurs de ce domaine.

L’Obap poursuit désormais sa mission sur les données de l’année 2018 en suivant deux axes d’évolution : l’élargissement du nombre d’appareils pris en compte (près d’un million sont concernés sur le territoire) et l’élargissement du champ de la collecte à d’autres équipements tels que les tuyauteries réglementées.

 

Le premier rapport de l’Obap est disponible en téléchargement sur notre site, rubrique « Mécathèque ». 

(26/09/2019)

Voir tous les articles

Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation. Innovation : Votre projet innovation cofinancé par le Cetim