En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

En France

Retour > A la une

Aéronautique : de nouveaux moyens d’essais pour caractériser les matériaux

Le Cetim prévoit d’investir 11 millions d’euros dans de nouveaux équipements liés au marché des moyens d’essais de caractérisation des matériaux. Une bonne part servira à répondre à la demande croissante des donneurs d’ordres de l’aéronautique...

 

 

L’utilisation de nouveaux matériaux plus performants, moins coûteux, permettant de produire des pièces « allégées », ayant un impact carbone moindre, mobilise chercheurs et ingénieurs dans tous les domaines, toutes les industries.

Fort de ses compétences reconnues en caractérisation des matériaux, le Cetim a vu, par conséquence, son activité « testing » croître de 25 % en quatre ans pour atteindre un chiffre d’affaires de quelques 8 millions d’euros. Et la demande continue à croître…

Le Centre lance, pour ce faire, une campagne d’investissement conséquente de 11 millions d’euros en 2013. Objectifs : doubler le chiffre d’affaires de l’activité caractérisation des matériaux tant dans les domaines de la recherche et du développement que dans le « testing » associé à la production et répondre ainsi aux besoins des industriels souhaitant innover par l’apport de nouveaux matériaux.

 

Un marché boosté par l’aéronautique

En pointe dans l’utilisation de ces nouveaux matériaux, le secteur aéronautique est en quelques années devenu le premier secteur client des activités de caractérisation du Cetim. Les nouveaux programmes de moteurs et l’accroissement de la production d’aéronefs ont, de fait, suscité un véritable « boom » de la demande. Résultat : le Centre est aujourd’hui fournisseur de rang 1 pour Safran et Airbus en matière d’essai sur les matériaux métalliques et composites.

« La demande dans ce secteur est en passe de doubler à l’horizon 2017. Les exigences requièrent des certifications, des moyens d’essai, des compétences pointues multi-matériaux et des garanties de confidentialité, déclare Daniel Richet, directeur du développement régional et international. Le Cetim se doit de suivre cette forte croissance et d’apporter des solutions aux grands donneurs d’ordres. »

(17/06/2013)

Voir tous les articles

Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation. Innovation : Votre projet innovation cofinancé par le Cetim