FR|EN

Et si l’hydrogène permettait de décarboner la production énergétique ?

Energie
08/09/2021
@HDF

Dans de nombreux pays, l’hydrogène constitue un candidat sérieux à la réduction des émissions de CO2.  Le dossier de veille « L’hydrogène pour la production d’énergie stationnaire », fait un point sur l’état de ce marché hétérogène en plein essor : technologies récentes, tendances de production et prospective de la recherche.

Avec + 150 % de la puissance totale installée entre 2012 et 2020 (56 400 MW prévus en 2027), la Pile à combustible (PAC) est le moyen de production d’énergie stationnaire à partir d’hydrogène le plus répandu dans le monde. Mais si elle fait la course en tête, d’autres solutions tiennent la corde : la PAC à oxyde solide au rendement supérieur à 85 %, ou les turbines à gaz, dont les dernières générations permettent l’introduction d’une proportion toujours plus importante (jusqu’à 100 %) d’H2 en lieu et place des combustibles fossiles.

  

Au travers de cas d’usages remarquables, ce dossier de veille montre comment les différents systèmes basés sur l’hydrogène peuvent permettre de décarboner la production énergétique. Du groupe électrogène mobile de 1 kW à l’unité alimentant toute une zone industrielle en énergie, l’hydrogène permet de pallier l’intermittence des énergies renouvelables, d’alimenter en continu les zones non interconnectées ou d’assurer une puissance de secours pour les sites sensibles (datacenters, hôpitaux, antennes relais...).

   

Le dossier de veille « L’hydrogène pour la production d’énergie stationnaire » est disponible (accès réservé aux entreprises ressortissantes sur notre site, rubrique « Mécathèque ».

Retrouvons-nous sur les réseaux sociaux
Fermer
Search Delete

En attente de recherche