En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

Mécatronique - Contrôle Mesure

A la une

Cetim et CTIF : Deux COP pour un même cap

Les contrats d’objectifs et de performance pour la période 2020-2023 du Cetim et du CTIF ciblent la transformation des PME et la transition écologique.

 

Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, Henri Morel, Président de la Fédération des Industries Mécaniques, Daniel Richet, directeur général du Cetim, Nicolas Grosdidier, Président de la Fédération Forge Fonderie et Paul-Henri Renard, directeur général de CTIF ont signé les contrats d’objectifs et de performance du Cetim et de CTIF pour la période 2020-2023 le 7 novembre au Technocampus Composites à Nantes.

Ce document, qui engage État, organisations professionnelles et centres techniques industriels (CTI), fixe l’ambition assignée aux deux Centres Techniques.

 

Un cadre de travail renouvelé

Comme l’ont indiqué Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, il s’agit de définir un cadre de travail renouvelé avec un renforcement des indicateurs d’impact sur le tissu de PME, la réaffirmation des priorités stratégiques autour de l’innovation, de la transformation des PME vers l’industrie du futur et de la transition écologique, et la poursuite du décloisonnement entre CTI et, en particulier, l’approfondissement des pistes de rapprochement là où elles permettent d’offrir un meilleur service aux entreprises bénéficiaires ou de réaliser des économies significatives.

Pour Cetim et CTIF, il s’agit notamment d’opérer la migration du secteur mécanicien, d’une part, de la fonderie, d’autre part, vers le numérique ainsi que vers les procédés et matériaux innovants en particulier pour relever les défis du prolongement de la durée de vie des produits, des économies d’énergie et d’émission carbone. Il s’agit également d’appuyer le développement des énergies renouvelables et d’accompagner les développements liés à l’e-mobilité.

Voir l'ensemble de l'article

Présentation

La mécatronique concerne aussi bien les produits que les biens d’équipements. Elle permet de concevoir, de valider et de fabriquer de manière intégrée, des fonctions dont les performances sont assurées par un assemblage optimal de composants mécaniques, électriques, électroniques, informatiques ou autres.
En contrôle-mesure, les principaux progrès sont enregistrés dans le domaine du pilotage et de l’adaptation en temps réel du système de production pour garantir la qualité du produit. On note également le développement du pilotage à distance de machines de production via internet, rendant ainsi possible leur partage entre plusieurs industriels.
Cet axe technologique rassemble des projets concernant : la conception mécatronique, l’automatisation et la surveillance des procédés et des produits, la maîtrise de la mesure, la surveillance et la maintenance des équipements en service.

Technologies prioritaires

Pour aider l'industrie mécanique à anticiper et faire les meilleurs choix stratégiques, le Cetim, avec l'aide de ses parteneraires, a identifié 53 technologies considérées comme prioritaires pour la mécanique d'ici 2020.

  1. Mesure dimensionnelle sans contact
  2. Méthodes d'analyse de champs et tomographie
  3. Communication sans fil
  4. Capteurs autonomes et communicants
  5. Adaptronique, Smart Materials
  6. Actionneurs hybrides et intelligents
  7. Fiabilité des systèmes mécatroniques
  8. Contrôle non destructifs multiéléments
  9. Traçabilité
  10. Surveillance et maintenance à distance
  11. Gestion des réseaux de communication
Une question technique, contactez le Cetim : +33 970 821 680 Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation. Innovation : Votre projet innovation cofinancé par le Cetim