En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

Conception - Simulation - Essais

A la une

La fabrication additive investit à nouveau le Centre-Val de Loire

Dédiée à la fabrication additive métallique, Une nouvelle UPDP du Cetim Centre-Val de Loire s’installe à Bourges. Objectif : contribuer au déploiement de moyens au bénéfice des entreprises permettant, à terme, l’acquisition de technologies de l’industrie du futur dans le territoire.

 

Lauréat de l’appel à projet Inno avenir filières de la région Centre-Val de Loire, la nouvelle Unité pilote à dispositif partagé (UPDP) Famad s’installe à Bourges (Cher). Déclinaison territoriale du programme des investissements d’avenir (PIA), Inno avenir filières vise le renforcement de la compétitivité des filières stratégiques régionales. Il soutient en particulier la création d’unités industrielles partagées permettant à des entreprises ayant une même vision marché de mutualiser leurs investissements ou de bénéficier d’un accès à des moyens ouverts, ainsi que la mise en commun de compétences techniques pour mutualiser leurs travaux de R&D, entre autres.

Après Supchad 1 et 2 (Supply chain aéronautique et défense), projets dédiés à l’accompagnement des industriels dans la prise en main de la fabrication additive, le Cetim Centre-Val de Loire voit ainsi son nouveau programme de développement technologique partagé et mutualisé entre industriels incluant des formations s’inscrire dans la dynamique régionale. 3,5 millions d’euros sont dédiés à ce projet sur trois ans. Financés par le Fonds européen de développement régional (Feder) et par le PIA3 (programme d’investissement d’avenir cofinancé par l’État et la Région), il associe l’UIMM pôle formation, l’Insa Centre-Val de Loire et Polytech Orléans.

 

Inscrire une dynamique dans les territoires

Situé sur l’un des neuf « territoires d’industrie » labellisés de la région, Famad s’inscrit dans la dynamique initiée par le Cetim permettant de favoriser le déploiement de l’industrie du futur par la diffusion, l’appropriation et l’intégration de ses technologies dans les ateliers des PMI et ETI. Sa mise en place a en effet pour finalité une montée en compétence progressive des entreprises pour optimiser leurs procédés de production. Elles ont par ailleurs accès à un accompagnement personnalisé et confidentiel pour le développement de projets et de pièces.

La plateforme vise par ailleurs à rassembler des industriels de la défense et de l’aéronautique, secteurs très présents dans la région, et aussi les autres industriels souhaitant tirer profit de ces nouvelles technologies. S’appuyant sur le procédé de fusion laser sur lit de poudre et un second plus récent de friction-pression sans fusion dénommée Meld, elle met principalement en œuvre des alliages d’aluminium et des aciers inoxydables. Famad constitue une opportunité pour les industriels d’appréhender l’ensemble de la chaîne de valeur et doit intégrer à terme plusieurs groupes constitués en fonction de leur maturité.

 

Une question sur FAMAD ? Cliquez sur le bouton « contact » ci-dessous.

Retrouvez également les fondamentaux de la fabrication additive dans l’ouvrage publié par le Cetim et Techniques de l’ingénieur.

Voir l'ensemble de l'article

Présentation

Modélisation et simulation du produit conduisent à une optimisation virtuelle des solutions avant réalisation physique. La tendance est donc à une conception plus performante, en prenant en compte la prédiction de la durée de vie à la fatigue et en optimisant les coefficients de sécurité dans une approche fiabiliste. L’objectif majeur est d’arriver à des délais de développement beaucoup plus courts. Les progrès marquants sont obtenus dans le domaine de la simulation de phénomènes de plus en plus complexes et multiphysiques.
Cet axe technologique rassemble des projets concernant : la conception fiabiliste des produits, la vérification des exigences fonctionnelles et la qualification de la performance, les méthodes d’analyse basées sur le besoin du client, la conception de produits propres et silencieux, la simulation du comportement et du fonctionnement des produits.

Technologies prioritaires

Pour aider l'industrie mécanique à anticiper et faire les meilleurs choix stratégiques, le Cetim, avec l'aide de ses parteneraires, a identifié 53 technologies considérées comme prioritaires pour la mécanique d'ici 2020.

  1. Ecoconception
  2. Tolérance aux dommages en service
  3. Spécification géométrique des produits
  4. Qualification virtuelle (virtual testing)
  5. Conception de produits fiables et sûrs
  6. Interface homme machine
  7. Design et réalité virtuelle
  8. Réalité augmentée
  9. Simulation et optimisation numériques
  10. Chaînage numérique
  11. Conception biomimétique
  12. Big Data
  13. Soudage sans métal d'apport
  14. Méthodes innovantes de conception
  15. Applications techniques mobiles
  16. Cybersécurité
  17. Calcul intensif
Une question technique, contactez le Cetim : +33 970 821 680 Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation. Innovation : Votre projet innovation cofinancé par le Cetim