En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

Aéronautique

A la une

copyright Hermle

Fabrication additive : deux nouveaux aciers à outils pour le travail à chaud

Les matériaux utilisables en fabrication additive ne cessent d’évoluer ouvrant la voie à de nouvelles applications comme la production d’outils pour le travail à chaud. Dans le cadre de ses travaux de R&D, le Centre a testé deux nouveaux aciers pour cette application.

 

Former des tôles à haute température et les refroidir en quelques secondes est désormais possible. Comment ? Grâce à de nouveaux aciers utilisés pour la fabrication additive d’outillages pour le travail à chaud ! Dans le cadre de travaux de R&D pour le compte des industriels français, le Cetim a en effet testé deux aciers (nuances H11 et H13) qui présentent une grande résistance en surface après un traitement thermique de nitruration et offrent la possibilité de générer des canaux de refroidissement impossibles à réaliser par usinage classique

 

Un procédé de fabrication additive différent pour chaque nuance

La nuance H11 (X37CrMoV5-1) est déjà utilisée par les forgerons pour des matrices et des poinçons usinés dans la masse. L’étude sur cet acier a été conduite sur des pièces produites par le spécialiste allemand de l’usinage et de formage des métaux CNC Fertigungstechik Kriftel (C.F.K.) sur une machine de fusion laser de lit de poudre. Ce moyen, équipé d'un dispositif de préchauffage de la matière à 250°C, « soude » plus facilement cet alliage sensible à la fissuration lors de sa mise en œuvre. Des éprouvettes et un démonstrateur ont été réalisés et ont fait l’objet de deux traitements thermiques différents pour obtenir des duretés Rockwell de 46 HRC et de 50 HRC. Le Cetim a poursuivi les travaux en passant les pièces au crible: analyse chimique du matériau, taux de porosité, influence du traitement thermique sur la tenue mécanique (traction, flexion par choc, traction à chaud), aptitude à la nitruration, etc. Le bilan de ces travaux montre la capacité à mettre en œuvre cet acier par fusion laser avec des performances mécaniques intéressantes malgré une fragilité qui peut limiter certaines applications. L’aptitude à la nitruration de cette nuance étend son champ d’utilisation à des outils fortement sollicités en surface.

 

Grâce à sa grande résistance à l'usure et à sa bonne conductivité thermique, la nuance H13 (X40CrMoV5-1) est aujourd’hui utilisée pour des outils de travail à chaud usinés dans la masse. Dans le cadre des travaux menés sur cet acier, le Centre a testé la réalisation de canaux de refroidissement au plus près de la surface de l'outillage, impossibles à réaliser par usinage, pour refroidir très rapidement les pièces formées. Pour cela les travaux ont été conduits avec le fabricant de machines allemand Hermle en combinant sur une même machine l’usinage et la technologie Cold Spray souvent utilisée pour du rechargement ou du dépôt de revêtement. L’ajout de matière se produit par incrustation de particules de matière projetées sur le substrat à des vitesses de l’ordre de 100 à 1000 mètres par seconde. Le Cetim a ainsi caractérisé des éprouvettes et un démonstrateur comprenant un canal en forme de serpentin. Le Centre a ensuite réalisé une série de tests sur ces pièces : structure métallurgique et analyse chimique du matériau, performances mécaniques (dureté, traction...), aptitude à la nitruration, aspect du canal interne, etc. Les résultats montrent des performances mécaniques compatibles avec les exigences du domaine de l’outillage pour le travail à chaud, mais pas dans celui des outils de découpage-emboutissage.  

 

Retrouvez plus d’informations sur les travaux de R&D en fabrication additive conduits pour le compte des industriels français.

D’autres résultats de ces travaux sont également disponibles : une nouvelle nuance d’acier pour fabriquer par fusion laser de lit de poudre des pièces pouvant être traitées par nitruration et un nouvel acier prometteur pour les outillages pour le travail à froid

Voir l'ensemble de l'article

Présentation

Donneurs d’ordres, équipementiers et sous-traitants font face à l’évolution technologique des nouveaux matériaux. Les attentes en matière d’innovation, de conception, d’essais, de suivi de production, d’analyse de défaillance trouvent au Cetim une association de compétences et de savoir-faire unique sur le marché.

Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation. Une question technique, contactez le Cetim : +33 970 821 680 Innovation : Votre projet innovation cofinancé par le Cetim