En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

En France

Retour > Zoom

Best of veille d’avril 2019 : le numérique à l’honneur

Un moteur électrique imprimés en 3D, le jumeau numérique dans la production d’aluminium, la réalité augmentée pour visualiser une pompe, un revêtement de surface pour une immense plateforme offshore... sont au programme du Best-of de notes de veille publiées par le Cetim.

 

Fini les bobinages ! On peut désormais imprimer un moteur électrique complet en 3D. Le Best-of veille du Cetim d’avril 2019 en apporte la preuve avec des chercheurs de l’Université de technologie de Chemnitz en Allemagne qui ont fabriqué un moteur électrique, qui associe le fer, le cuivre et la céramique, en utilisant l’impression 3D. Le processus d’impression développé par les chercheurs est basé sur l’extrusion et la pose couche par couche de pâtes visqueuses constituées de particules des matériaux utilisés et de liants. La céramique remplace les traditionnels isolants à base de polymère et résiste à des températures plus élevées, de l’ordre de 300°C.  

 

De nouvelles utilisations du jumeau numérique

Le géant minier australien Rio Tinto a, quant à lui, opté pour l’utilisation du jumeau numérique afin de suivre en continu le procédé d’électrolyse pour la production de l’aluminium. Tirant profit de la simulation et des capteurs de contrôle des procédés, le clone digital permet de prédire l’usure de l’anode et ainsi d’anticiper le besoin de corriger sa position, et de détecter des points chauds ou autres dysfonctionnements du process.

Toujours dans le domaine du numérique, le spécialiste français des pompes de dosage et de process Lewa, a développé une application de réalité augmentée qui simule sur une tablette le comportement de ses pompes Ecoflow. L’utilisateur choisit d’abord sa pompe et la place devant lui. Grâce à sa caméra, la tablette définit ensuite l’emplacement du composant dans l’environnement. L’utilisateur peut alors examiner les moindres détails de la pompe sous différents angles en se déplaçant avec sa tablette. Des animations peuvent être lancées pour simuler un défaut de fonctionnement comme la rupture d’un diaphragme ou une conduite d’aspiration obstruée.

 

Des revêtements de surfaces contre les agressions extrêmes 

Ce Best-of nous apprend que le plus grand navire de production de gaz au monde baptisé Prelude FLNG (Floating Liquefied Natural Gas), mis en place au large des côtes australiennes en 2018, doit fonctionner pendant 25 ans. Pour cela cette plateforme offshore doit être protégée efficacement contre la corrosion. Le constructeur a donc revêtu les conduites d’eau de refroidissement de la colonne montante en acier inoxydable super-duplex (structure bi-phasée austéno-ferritique) d’une couche d’aluminium par pulvérisation thermique. Ce traitement permet de lutter contre le Pitting et la corrosion sous contrainte par les chlorures.

Toujours dans l’Oil & Gas, les chercheurs de l’Université Graduate School de Shenzhen en Chine, ont, eux aussi, mené une étude afin d’améliorer la protection des tubes des puits de pétrole contre l’abrasion et la corrosion. Ces tubes en acier AISI 1045 sont habituellement carbonitrurés. La solution retenue est un revêtement épais (9 micromètres) de Diamond Like Carbon (DLC). Les essais dans un environnement de pétrole lourd et de sable bitumeux révèlent une durée de vie multipliée par cinq par rapport à la solution classique.

 

Retrouvez l’intégralité du Best-of veille d’avril 2019 sur notre site, rubrique « Mécathèque ». Pour y accéder, il vous suffit de devenir membre gratuitement.

(27/05/2019)

Voir tous les articles

Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation. Innovation : Votre projet innovation cofinancé par le Cetim