En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

En France

Retour > A la une

Analyse de défaillance : quatre journées clés en 2019

La défaillance d’un produit peut s’avérer un atout si elle est exploitée pour éviter qu’elle ne se reproduise. Pour partager son expérience et son expertise dans ce domaine, le Cetim organise quatre journées dédiées en 2019.

 

Défaut d’assemblage, mauvaise étanchéité, corrosion, frottement... autant de causes qui peuvent conduire à la défaillance d’un produit. Dans le cadre d’un projet d’amélioration et de fiabilisation du produit, l’analyse de la défaillance permet d’en identifier la cause et l’origine avant la mise en place d’actions correctives. Le Cetim le démontre quotidiennement avec des milliers de cas traités depuis plus de 50 ans. Une expertise que le Centre propose de partager avec les industriels au cours de quatre journées techniques en 2019.

 

Des journées dédiées

Lancement de l’opération : le 28 mars à Nantes avec le cas des composites, plastiques et élastomères. A l’instar des pièces métalliques, ces matériaux sont susceptibles de connaître des défaillances jusqu’à provoquer des dysfonctionnements importants. L’identification de leurs modes de défaillances est essentielle, d’autant qu’ils prennent une part grandissante dans les systèmes et équipements mécaniques.

Seconde journée le 27 juin à Senlis avec les défaillances de systèmes mécaniques qui se manifestent souvent par la ruine d’un de leurs composants mais qui peut être provoquée par le dysfonctionnement d’un autre organe. C’est alors un casse-tête pour l’industriel : la simple analyse du composant défaillant ne permet pas toujours d’aboutir au bon diagnostic. Il est donc nécessaire d’appréhender la machine ou l’installation dans son ensemble.

Lors de ces deux journées, les experts du Cetim exposent leur expérience sur des cas concrets pour anticiper et traiter ces problématiques.

 

Équipements sous pression et assemblages

Sur la seconde partie de l’année, les équipements sous pression sont à l’honneur. Et pour cause : ils sont soumis à de nombreuses sollicitations et leurs endommagements peuvent avoir des conséquences graves avec des impacts humains, industriels ou environnementaux. Différents outils sont aujourd’hui disponibles pour analyser ces dommages et aboutir au bon diagnostic. Ils guident également l’utilisateur à définir les actions préventives ou curatives à apporter pour autoriser la poursuite de l’exploitation de ces équipements. Un savoir-faire à découvrir le 26 septembre à Senlis.

Enfin, les assemblages par vissage, soudage, rivetage, collage..., font l’objet d’un 4 e rendez-vous le 28 novembre à Saint-Etienne. Cette fonction mérite une attention toute particulière car de nombreuses défaillances mécaniques sont liées à des problèmes d’assemblage. Erreur de conception, problèmes de procédés ou de mise en œuvre d’assemblage, défauts de matières, sont autant de pistes à explorer pour identifier et localiser les origines du problème, afin de mettre en œuvre des solutions correctives pérennes, présentées lors de cette journée.

 

Pour consulter le programme complet vous inscrire, rendez-vous sur la page dédiée aux journées techniques Analyses de défaillances 2019.

(20/12/2018)

Voir tous les articles

Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation.