En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

Mécatronique - Contrôle Mesure

A la une

Une nouvelle édition pour la fatigue des assemblages soudés

Réalisé sous l’égide de l’Institut international de la soudure, le Cetim a édité une nouvelle version des « Recommandations pour la conception en fatigue des assemblages et des composants soudés ». Cet ouvrage de référence s’attache en particulier au risque de rupture par fatigue lors de la conception. Parmi les nouveautés, la préconisation de solutions de fabrication pour augmenter la résistance des cordons de soudure.

 

La nouvelle édition de l’ouvrage « Recommandations pour la conception en fatigue des assemblages et des composants soudés » est désormais disponible. Initié en 1990 par l’Institut international de la soudure (IIS - réseau regroupant des instituts et des sociétés œuvrant dans le soudage et ses techniques connexes dans, aujourd’hui, 54 pays), ce document fournit des bases pour la conception et l'analyse des assemblages et des composants soudés sollicités par des chargements cycliques afin d’éviter des ruptures par fatigue. Outre des chapitres mis à jour ou nouveaux, cette édition préconise, pour la première fois, des techniques de fabrication afin d’augmenter la résistance de certains types de cordons de soudure.

 

La mécanique de la rupture au banc d’essai

Depuis la dernière mise à jour de l'ouvrage en 2014, cette nouvelle édition est ajustée et complétée à partir des développements les plus récents dans le domaine. Les chapitres sur la mécanique de la rupture sont ainsi totalement révisés. A commencer par la contrainte au "point chaud". C'est à dire dans la zone d'une structure où une fissure de fatigue peut s’amorcer en raison de l’effet combiné des variations de la contrainte géométrique et de la géométrie du cordon de soudure, ou d’un défaut similaire à une entaille.

La révision porte également sur l'effet des charges multiaxiales sur la rupture d’une structure soumise à des sollicitations appliquées selon différentes directions. Autre nouveauté, la prise en considération de la méthode de la contrainte d'entaille équivalente pour les alliages d'aluminium. Cette méthode utilise une contrainte d’amplitude constante équivalente en termes de dommage à la fatigue à un chargement d’amplitude variable avec le même nombre de cycles de contraintes appliqué.

Enfin, les techniques dites de parachèvement pouvant augmenter la résistance à la fatigue sont passées en revue. Des recommandations sont ainsi prescrites pour les cas de soudures à l’arc d’éléments en acier ou en aluminium soumis à des contraintes fluctuantes ou cycliques et calculées en fatigue avec un critère de « limite de fatigue ».

 

La mise à jour 2018 de l’ouvrage a été dirigée par le Cetim et par deux consultants indépendants.

 

L'ouvrage « Recommandations pour la conception en fatigue des assemblages et des composants soudés » est accessible aux cotisants sur notre site, rubrique " Mécathèque ".

 

Voir l'ensemble de l'article

Présentation

La mécatronique concerne aussi bien les produits que les biens d’équipements. Elle permet de concevoir, de valider et de fabriquer de manière intégrée, des fonctions dont les performances sont assurées par un assemblage optimal de composants mécaniques, électriques, électroniques, informatiques ou autres.
En contrôle-mesure, les principaux progrès sont enregistrés dans le domaine du pilotage et de l’adaptation en temps réel du système de production pour garantir la qualité du produit. On note également le développement du pilotage à distance de machines de production via internet, rendant ainsi possible leur partage entre plusieurs industriels.
Cet axe technologique rassemble des projets concernant : la conception mécatronique, l’automatisation et la surveillance des procédés et des produits, la maîtrise de la mesure, la surveillance et la maintenance des équipements en service.

Technologies prioritaires

Pour aider l'industrie mécanique à anticiper et faire les meilleurs choix stratégiques, le Cetim, avec l'aide de ses parteneraires, a identifié 53 technologies considérées comme prioritaires pour la mécanique d'ici 2020.

  1. Mesure dimensionnelle sans contact
  2. Méthodes d'analyse de champs et tomographie
  3. Communication sans fil
  4. Capteurs autonomes et communicants
  5. Adaptronique, Smart Materials
  6. Actionneurs hybrides et intelligents
  7. Fiabilité des systèmes mécatroniques
  8. Contrôle non destructifs multiéléments
  9. Traçabilité
  10. Surveillance et maintenance à distance
  11. Gestion des réseaux de communication
Une question technique, contactez le Cetim : +33 970 821 680 Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation. Innovation : Votre projet innovation cofinancé par le Cetim