En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

En France

Retour > Zoom

Best of veille de février 2019 : de la bio-batterie au jumeau numérique d’un sous-marin, les innovations sont partout !

Un jumeau numérique pour les sous-marins, la fabrication additive de blocs hydrauliques, des prothèses médicales plus résistantes à l’usure, une batterie écologique... sont au programme du Best of de notes de veilles publiées par le Cetim.

 

La fabrication additive diminue drastiquement le volume de certains composants. Le Best-of veille du Cetim de février 2019 en apporte la preuve avec l’Allemand Bosch Rexroth qui utilise cette technologie pour obtenir un bloc hydraulique 40% plus compact que ceux fabriqués avec des procédés classiques. Mieux encore, la fabrication additive optimise les canaux d’écoulement. Résultat : le débit d’huile est amélioré, les pertes de pression sont réduites et les risques de fuite sont minimisées car le nombre de vis d’obturation nécessaires est moins important.

 

Un jumeau numérique pour les grandes profondeurs

Le leader européen du naval de défense Naval Group a, pour sa part, développé un jumeau numérique pour optimiser la disponibilité de ses sous-marins. En raison de la grande diversité et de la complexité des produits et des systèmes qui composent ces bâtiments, la maintenance et l’exploitation sont souvent difficiles à effectuer. La solution du Français consiste à évaluer en continu les performances du sous-marin grâce à un jumeau numérique afin d’anticiper les éventuelles défaillances de composants et de prévoir les périodes de maintenance notamment sur la chaîne de propulsion.

 

Afin d’augmenter la durée de vie des prothèses de hanches des chercheurs de l’Université de Saskatchewan au Canada ont, quant à eux, mené une étude afin d’améliorer l’adhésion des revêtements en Diamond Like Carbon (DLC) sur un substrat en alliage Chrome-Colbat au Molybdène. Ils ont ainsi dopé le DLC avec de l’azote et ont réalisé un primaire d’accroche diamanté.

 

La rubrique « La techno de demain » de ce Best-of est consacrée aux travaux de chercheurs de l'Université de Binghamton dans l’Etat de New York qui ont développé une nouvelle batterie à la fois flexible et extensible. Fabriquée entièrement à partir de tissu, cette bio-batterie est alimentée par des bactéries et est donc respectueuse de l'environnement. Son utilisation est envisagée dans l'électronique portable.

 

Enfin, « Le marché de demain » revient sur les prévisions de déploiement du véhicule autonome. Ainsi, le niveau maximum 5, c'est-à-dire celui où le véhicule est entièrement autonome quel que soit le type de route, est envisagé à l’horizon 2025. Il est cependant difficile de prévoir à quelle vitesse le cadre réglementaire va permettre la diffusion de ces véhicules. Et selon les cabinets d’études les chiffres divergent encore fortement pour tous les niveaux de véhicules autonomes...

 

Retrouvez l’intégralité du Best-of veille de février 2019 sur notre site, rubrique « Mécathèque ». Pour y accéder, il vous suffit de devenir membre gratuitement.

(12/03/2019)

Voir tous les articles

Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation. Innovation : Votre projet innovation cofinancé par le Cetim