En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

En France

Retour > Brèves

La thermographie active traque les défauts des composites.

Délaminages, inclusions, mauvaise orientation des fibres... La thermographie infrarouge active est capable de débusquer de nombreux défauts dans les pièces composites. A la demande des industriels le Cetim a mené une étude sur le sujet qui fait l’objet d’un rapport Performances (réf. : 9Q295). Cette technologie met en œuvre un apport de chaleur (excitation) sur la zone à contrôler et analyse sa propagation à l'aide d'une caméra thermique, afin de mettre en évidence les défauts. Cependant, en fonction de la pièce à contrôler, il est nécessaire de déterminer le mode d’excitation à utiliser, le positionnement de la source et la durée de l’échauffement adéquats.

L’étude du Cetim s’est concentrée sur l'inspection par thermographie par induction des composites thermoplastiques chargés en fibres de carbone, unidirectionnelles ou tissées. L'excitation est obtenue par une bobine électrique qui génère des courants de Foucault dans la pièce. Deux types de bobines, plate et à noyau de ferrite, sont évalués et comparés à une sollicitation avec des lampes flash. Les résultats de ces travaux montrent, entres autres, que le procédé utilisant des bobines détecte bien des ondulations de fibres sous-jacentes à la surface et visualise l'orientation des deux premiers plis du composite.

 

Le rapport Performances « Thermographie par induction sur les composites » (9Q295) est à retrouver sur notre site, rubrique « Mécathèque ».

Retrouvez également les solutions composites du Cetim sur JEC World, le salon mondial des composites (du 6 au 8 mars 2018 à Paris-Nord Villepinte), sur notre site, rubrique « Agenda ».

(26/02/2018)

Voir tous les articles

Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation. Innovation : Votre projet innovation cofinancé par le Cetim