En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

En France

Retour > A la une

Équipements sous pression : une journée pour comprendre les évolutions

L’Association française des ingénieurs en appareils à pression (Afiap) a organisé une journée technique sur les dernières évolutions et tendances des matériaux pour les équipements fixes et transportables. Tour d’horizon.

 

La journée organisée à la FIM, le 14 octobre 2014, par l’Association française des ingénieurs en appareils à pression (Afiap) dont les membres fondateurs sont l’Institut de soudure (IS), le Syndicat de la chaudronnerie, tuyauterie et maintenance industrielle (SNCT) et le Cetim, a fait le point sur les dernières évolutions et tendances dans les matériaux pour équipements fixes et transportables.  

Deux grands axes de réflexions émergent des différentes contributions apportées lors de cette journée. D’abord, en quelques années, le monde des équipements sous pression (ESP) a bien changé : la crise se prolonge, le secteur nucléaire a ralenti son essor et le gaz de schiste est arrivé. Résultats : des développements pétrochimiques voient le jour un peu partout dans le monde, de nouveaux fournisseurs apparaissent et les prix sont en baisse. La question du véritable coût du Low-Cost est posée !

On constate également, des pertes de connaissances techniques chez certains donneurs d'ordres. Résultats : des spécifications techniques deviennent moins explicites, voire … erronées. Ce phénomène se conjugue aussi à des offres parfois « limites » émanant de fournisseurs ne maîtrisant pas totalement le domaine technique. En Europe, un découplage apparaît entre les standards matériaux et les règles de construction comme le Codap. Face à ces changements, la normalisation européenne doit se montrer plus réactive et s’adapter à l’évolution des pratiques et des cultures.

La montée en puissance des composites

Second thème majeur de la journée : les matériaux composites. Leur utilisation croissante dans les ESP, en raison de leur légèreté et de leur résistance aux attaques chimiques, a des conséquences significatives sur les pratiques à suivre, en termes de cahier des charges comme de contrôle. Certaines techniques de CND, l’émission acoustique en tête, sont bien adaptées aux structures composites. Les recherches foisonnent pour en optimiser les modalités, améliorer l’identification des défauts et leur classification, préciser les critères d’acceptation et de rejet, etc.

Les normes nationales et internationales ont d'ailleurs déjà fait l’objet de nombreuses mises à jour dans ce sens. Toutefois, pour assurer la fiabilité de contrôle la plus optimale possible, notamment dans le cas de composites complexes de type multicouche stratifié, l’utilisation de techniques complémentaires (ondes guidées, imagerie ultrasonore, etc.) apparaît alors comme une nécessité.

Il faut également signaler une nouvelle annexe (composites) dans le guide Afiap, sur le contrôle par émission acoustique des ESP.

(28/10/2014)

Voir tous les articles

Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation. Innovation : Votre projet innovation cofinancé par le Cetim